La pratique du vélo en compétition… C’est bon pour la santé

La Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports (DRJS) et le CHU de Rennes, avec le soutien du Comité de Lutte contre le dopage, ont mené durant deux ans une étude épidémiologique sur les effets de la pratique sportive intensive sur la santé. Conclusion : le vélo est bon pour la santé : sous mortalité des cyclistes par rapport à la moyenne de la population, meilleure hygiène de vie...

La Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports (DRJS) et le CHU de Rennes, avec le soutien du Comité de Lutte contre le dopage, ont mené durant deux ans une étude épidémiologique sur les effets de la pratique sportive intensive sur la santé. Conclusion : le vélo est bon pour la santé : sous mortalité des cyclistes par rapport à la moyenne de la population, meilleure hygiène de vie…

Le Professeur Deugnier et le Docteur Carré du CHU accompagnés du Docteur Trégaro de la DRJS ont rendu les conclusions de cette enquête devant un parterre d’anciens champions très attentifs.

La première conclusion de cette étude porte sur la sous mortalité à court et moyen terme chez les cyclistes par rapport à la moyenne de la population. Sur les 508 coureurs, 27 décès ont été constatés alors que la moyenne est de 46.

La seconde porte sur le coeur et là aussi tout va bien : sur les 170 coureurs qui ont passé l’électrocardiogramme, 4 seulement ont fait un infarctus. Il n’est pas dit s’ils ont cessé leur activité sportive avant l’infarctus ou à cause de celui-ci.

Cette étude montre également que le sportif fume moins et consomme deux fois moins d’alcool. La pratique du sport entraîne une bonne hygiène de vie et permet de maintenir un poids idéal.

Malgré l’optimisme de cette étude, il faut rester prudent notamment en ce qui concerne la fixation du fer dans l’organisme pour la jeune génération. Les médecins soulignent l’évolution du dopage ces trente dernières années avec une supplémentation en fer.

Pour permettre la réalisation de cette étude, il a fallu recenser tous les coureurs cyclistes qui avaient disputé le Triomphe Breton entre 1960 et 1990. 508 ont été retrouvés et 285 ont répondu. 90 % d’entre eux étaient favorables à un bilan. 170 ont donc passé un électrocardiogramme suivi d’un bilan biologique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.