La recherche biomédicale s’expose pendant la fête de la science

A l'occasion de la fête de la science, du 9 au 15 octobre prochains, le pôle santé de Nantes ouvrira ses portes. Pendant une semaine, le public pourra découvrir, à travers les nombreuses animations proposées, la recherche biomédicale " en train de se faire ".

A l’occasion de la fête de la science, du 9 au 15 octobre prochains, le pôle santé de Nantes ouvrira ses portes. Pendant une semaine, le public pourra découvrir, à travers les nombreuses animations proposées, la recherche biomédicale  » en train de se faire « .

Rendez-vous annuel incontournable entre les citoyens et la communauté scientifique, la fête de la science est initiée par le ministère chargé de la recherche. Cette année, L’institut fédératif de recherche thérapeutique de Nantes (IFR26), en partenariat avec le CHU et l’université de Nantes, organise une série d’animations afin de montrer la diversité mais aussi les enjeux de la recherche biomédicale en Loire-Atlantique.

De la cardiologie à la génétique, en passant par les maladies de l’os, le cancer ou encore l’immunologie, le public pourra assister à des visites de laboratoires, des conférences et cafés des sciences mais aussi visiter des expositions. Différents lieux du CHU, des facultés de médecine, de science et d’odontologie seront ainsi ouverts à tous.

L’accent sera tout particulièrement mis sur les lycéens puisque certaines visites de laboratoires leur seront exclusivement réservées. En effet, la remobilisation des jeunes vers les filières scientifiques est l’un des objectifs fort de l’opération.

Pour en savoir plus, télécharger le programme : href= »http://www.chu-nantes.fr/ePaper/02FE_fetedelascience.pdf » target= »_blank »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.