La recherche dynamise le CHRU de Brest

1 000 patients inclus dans 700 protocoles dont 74 pilotés par le CHRU, la recherche brestoise surfe sur la vague du succès. En 2013 elle a remporté le Programmes hospitaliers de recherche clinique (PHRC) le plus important de France. L’essai clinique porte sur l'évaluation de l'Enoxaparine un médicament largement utilisé dans la prévention des phlébites et embolies, mais dont le rapport bénéfice / risque n'avait jamais été évalué. Il inclura 5 000 patients pour un budget de 1,6 M€.

1 000 patients inclus dans 700 protocoles dont 74 pilotés par le CHRU, la recherche brestoise surfe sur la vague du succès. En 2013 elle a remporté le Programmes hospitaliers de recherche clinique (PHRC) le plus important de  France. L’essai clinique porte sur l’évaluation de l’Enoxaparine un médicament largement utilisé dans la prévention des phlébites et embolies, mais dont le rapport bénéfice / risque n’avait jamais été évalué. Il inclura 5 000 patients pour un budget de 1,6 M€.
 
Classé 8ème CHU sur 31 en matière de résultats recherche
(nombre et qualité des publications scientifiques) et seulement 25ème en matière d’effectifs, le CHRU se positionne notamment à travers la génétique, sur l’étude des marqueurs qui bouleverse la médecine et permet d’envisager le développement de thérapies spécifiques, personnalisées pour chaque patient. Brest compte deux autres équipes INSERM : le laboratoire de traitement de l’image (LATIM) et le centre d’Investigation Clinique.
 
Dans cet établissement de taille moyenne, la proximité des équipes renforce leurs coopérations et facilite l’intégration de la recherche dans l’activité clinique quotidienne. Un plus pour le recueil d’informations et l’amélioration des connaissances sur les pathologies. Secteur dynamique, la recherche hospitalo-universitaire emploie 120 personnes à temps plein et compte 6 équipes d’accueil labellisées par le Ministère de la recherche en immunologie, thrombose, neurosciences, physiologie, éthique, microbiologie. Cette organisation permet de coordonner des structures opérationnelles avec des centres de ressources méthodologiques.
 
Le CHRU encourage le développement de la recherche dans les autres établissements du territoire. L’accord RIMBO récemment signé entre les partenaires du Finistère Nord officialise ces relations et permet d’encourager l’accès des patients aux dernières innovations quel que soit leur lieu de résidence.
 
« La recherche : une garantie d’efficacité dans les évaluations des médicaments» déclare le Pr Olivier Rémy-Néris Chef du service de rééducation fonctionnelle
 
Les résultats récents aux appels d’offres 
 
1. Appels d’offres européens
Appel d’offres IMI (Innovative Medicine Initiative)
Projet Précises ADS : projet porté par un consortium, piloté par l’Université de Grenade, impliquant de nombreux partenaires académiques et industriels de toute l’Europe, dont l’équipe d’accueil 2 216 d’immunologie du CHRU de Brest (Pr Pers). Projet très ambitieux dans le domaine des maladies auto-immunes, financé à hauteur de 10 millions € par les partenaires industriels et 10 millions € par les partenaires académiques. Le laboratoire d’immunologie brestois sera responsable du workpackage cytométrie en flux dans le cadre de ce projet.
A noter également la reconnaissance de cette équipe comme équipe supportée par la Région et par l’INSERM (ESPRI), ce qui constitue une 1è étape fondatrice pour une évolution vers un statut d’UMR INSERM.
 
2. Appel à projets 2013 de l’INCA pour la constitution de bases clinico-biologiques nationale en cancérologie Projet FIMBANK porté par le Pr Ugo (laboratoire d’hématologie) pour constituer une bio banque dans le domaine du syndrome myéloprolifératif.
Projet financé à hauteur de 567 803 € et impliquant 18 équipes françaises coordonnées par le Pr Ugo.
 
3. PHRC national 2013
– Projet SYMPTOMS (SYstematic elderly Medical Patients Thromboprophylaxis : efficazcy on symptomatic OutcoMes-study) : Pr Mottier : très gros essai multicentrique sur 5 000 patients, financé pour 1 631 223 €.
– ANTALKINECP (Analgesia and physiotherapy inchildren with cerebral palsy) : Pr Rémy- Néris : financé pour 210 920 €.
 
4. Appel d’offres du GIRCI (Groupement Interrégional de la Recherche Clinique et de l’Innovation du Grand Ouest).
Appel d’offres d’outils structurants : deux projets financés pour Brest (total de 327 000 € sur une enveloppe totale pour l’ensemble du grand ouest de 1 009 240€) :
– RCDC : Réseau de Centres de Données Cliniques financé à hauteur de 200 000 €. Projet commun au CHU de Rennes (Pr Cuggia) et au CHRU de Brest (Pr Stindel), visant à étendre la démarche du centre de données cliniques de Brest à d’autres CHU de l’interrégion. Projet considéré comme extrêmement stratégique par le GIRCI Grand-Ouest et classé en deuxième rang sur 14 projets étudiés.
– Projet Genkyst porté par le Pr Le Meur pour le financement d’un réseau de néphrologues étendu sur l’ensemble du grand-ouest dans le domaine particulier de la polykystose rénale.
 
5. Programme hospitalier de recherche clinique interrégional :
Trois projets financés pour le CHRU de Brest :
– Polykystose rénale : caractéristique clinique et recherche de l’anomalie génétique en cause,
Genkyst : investigateur : Dr Emilie Cornec – Le Gall (néphrologie), financement obtenu :
199 000 €.
– Etude pragmatique comparant les méthodes d’évaluation clinique et / ou échographiques de la polyarthrite rhumatoïde : Dr Sandrine Jousse-Joulin (Rhumatologie) : projet financé pour 199 000 €.
– Impact d’un programme d’entraînement spécifique sur la neuro-modulation des douleurs chez les sujets fibromyalgiques : Dr Céline Bodéré (centre de soins dentaires) : projet financé pour 162 000 €.
Trois projets financés pour 560 000 € soit près du tiers de la dotation de l’appel d’offres pour l’ensemble du Grand-Ouest
 
6. Programmes Hospitaliers de Recherche Infirmière et Paramédicale 2013
Rôle des pères dans le soutien à l’allaitement maternel des enfants nés dans un contexte de grande prématurité : Mme Roudaut : projet financé pour 70 040 €.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.