La recherche : un enjeu stratégique pour le CHU

Avec à son actif 40 études cliniques* et un score Publications qui a augmenté de 42% en 2010 rapportant près d'1 million d'euros, le CHU de Fort-de-France affirme sa volonté de faire de la recherche un enjeu stratégique pour son développement. Une dimension hospitalo-universitaire mise à l'honneur lors de la seconde journée dédiée à la recherche clinique qui s'est tenue le 13 janvier 2011.

Avec à son actif 40 études cliniques* et un score Publications qui a augmenté de 42% en 2010 rapportant près d’1 million d’euros, le CHU de Fort-de-France affirme sa volonté de faire de la recherche un enjeu stratégique pour son développement.  Une dimension hospitalo-universitaire mise à l’honneur lors de la seconde journée dédiée à la recherche clinique qui s’est tenue le 13 janvier 2011.
 
Facteur déterminant pour l’avenir du CHU mais aussi pour ses finances, la contribution scientifique conditionne directement la part modulable des Missions d’Enseignement, Recherche, Référence, Innovation (MERRI) et représente une variable d’ajustement très significative du budget global de l’établissement.  "En ces temps de contrainte budgétaire, on ne pourra pas augmenter indéfiniment les activités de soins, et les mesures d’optimisation des séjours et d’économie en général vont vite atteindre leurs limites. Par contre, le champ ouvert par les fruits de la recherche est vaste et prometteur. Et, un médecin hospitalier qui s’investit dans la recherche contribue largement à la dotation de son établissement et donc à l’entretien de ses conditions d’exercice." analyse le Pr Didier Smadja
 
Ces dernières années, l’essor de la recherche et de la production scientifique du CHU de Fort-de-France a été favorisé par la Délégation  de la Recherche Clinique. Pour encourager les recherches dans le respect de la réglementation, la délégation est en train d’élaborer un guide sous forme de Vademecum à l’attention des praticiens. Ce document paraîtra au cours du 1er  semestre 2011 

2 programmes hospitaliers de recherche clinique  retenus

 
Deux études ont été retenues dans le cadre des programmes hospitaliers de recherche clinique : la première, portée par le Pr Didier Smadja, vise à «identifier des variables prédictives chez les patients à risque cardiovasculaire». La seconde, menée par le Dr François Hochedez pour l’Ept’antilles  concerne «la valeur pronostique de la leptospirémie quantitative déterminée par la réaction en chaîne par polymérase en temps réel au cours de la leptospirose aux Antilles».  
D’après un article du Pr Didier SMADJA
*menées par le Département de la Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI) et le Centre d’Investigation Clinique – Epidémiologie Clinique Antilles Guyane (CIC-EC)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.