Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

La récupération rapide (RAAC) : en chirurgie, des soins qui stimulent l’autonomie

Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille - vendredi 15 mars 2019. 2136 vu(s)

Patient soutenu par deux soignants pour une stimulation rapide après intervention

La préparation et la récupération actives des patients une nouvelle conception de la chirurgie appelée RAAC pour Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie @APHM

Des patients qui se lèvent en salle de surveillance post-interventionnelle ou qui regagnent leur chambre en marchant après une opération majeure de chirurgie digestive ou thoracique, sous le regard ébahi de leurs proches, parfois même avec leur péridurale ou leur drain thoracique. C’est possible. Avec le protocole de réhabilitation post-opératoire ultra précoce baptisé RAAC (Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie) adopté à Marseille, les patients sont davantage mobilisés et impliqués dans le processus de guérison avec à la clé moins de complication et une reprise plus rapide de l’activité.

Si l’appellation n’évoque que la phase post-opératoire, le processus concerne en fait tout autant la période qui précède l’intervention chirurgicale et l’opération elle-même. La RAAC implique en effet un ensemble de compétences et techniques mises à disposition du patient, un peu comme le suivi d’un athlète avant, pendant et après une compétition sportive. Le Dr Laurent Zieleskiewicz (Responsable d’unité fonctionnelle, Département d’anesthésie-réanimation du Pr Marc Leone) n’hésite d’ailleurs pas à faire la comparaison : « on parle beaucoup des bénéfices du sport pour la convalescence et la santé en général. Avec la RAAC les patients sont préparés, entraînés, puis toute de suite après l’épreuve de l’opération, nous les faisons entrer en récupération active avec des exercices de kiné respiratoire et une mobilisation précoce de tout le corps ».

Depuis la mise en place du dispositif, unique en France car intervenant dès la salle de réveil, environ 500 patients ont déjà été accompagnés dans ce parcours de soins global et accéléré. La RAAC nécessite des locaux adaptés en termes de circulation, d’équipement et d’ergonomie, des professionnels ultra performants en chirurgie et en anesthésie travaillant en parfaite coordination. Les anesthésistes sont ainsi formés à la kinésithérapie pour les 12 premières heures suivant l’opération. Mais l’évolution majeure est que le patient fait partie intégrante de l’équipe. Il en est même le pivot et doit à ce titre être parfaitement informé de tous les aspects du protocole et y adhérer entièrement.

Le Professeur Xavier Benoît D’Journo (service de Chirurgie Thoracique, Maladies de l'Œsophage et Transplantation Pulmonaire dirigé par le Pr THOMAS) résume ainsi les différentes étapes : « En pré-opératoire le patient est préparé physiquement et psychologiquement. Il sait d’avance ce qui l’attend et quel sera son chemin clinique. En per-opératoire, les progrès de la chirurgie mini-invasive permettent de réaliser des actes extrêmement précis, réduisant au maximum les cicatrices. En post-opératoire, le patient est sollicité très rapidement avec un travail sur la mobilité. Le service s’est doté de drains portatifs qui permettent au patient de marcher dans un périmètre beaucoup plus large qu’avant, jusqu’à 150 mètres. La renutrition est également très rapide avec une alimentation entérale ou en faisant boire le patient dès le lendemain. Avant, pour une opération de type oesophagectomie, il fallait attendre 8 à 10 jours ».

Les équipes du Pr Stéphane Berdah en Chirurgie générale et digestive et du Pr Pascal Thomas en Chirurgie Thoracique ont pu constater une diminution très importante des complications post-opératoires. Les patients qui se sont levés dès la salle de surveillance post-opératoire, ont pratiqué des exercices de kiné respiratoire incitative et regagné leur chambre en marchant. Ils n’ont plus peur de se mobiliser par eux-mêmes dans les jours qui suivent, accélérant encore davantage le processus de récupération et le retour au domicile.

 

 

Voir le reportage de l’Association des Jeunes Anesthésistes-Réanimateurs de France avec le Dr Laurent Zieleskiewicz.


Catégorie : Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Innovation, Chirurgie - Chirurgie ambulatoire, Newsletter 984 - 2/04/2019

Pour plus d’information : Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille

  • Caroline Péragut,
    Responsable du service Communication.

    Direction Générale
    80 rue Brochier
    13005 Marseille

  • Tel : 04 91 38 18 61

    Email : Caroline.PERAGUT@ap-hm.fr

    Site : http://www.ap-hm.fr

    Standard : 04 91 38 00 00


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 10 septembre : journée mondiale de prévention suicide
  • 11 septembre : journée mondiale des premiers secours
  • 12 septembre : journée nationale de la douleur
  • 15 septembre : journée européenne de la prostate
  • 15 septembre : journée mondiale lymphome
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  17-08-2019