Cancer : faire entendre les voix des malades, une communication ouverte sur la ville

Engagés dans une démarche participative avec le CHU, les membres du Comité Patients se sont particulièrement impliqués dans la 3e Semaine d'information sur les cancers. "Nous leurs soumettons les supports de communication qui leur sont destinés dans le cadre de cette campagne de sensibilisation : livrets patients, affiches, site Internet..." explique André Salagnac, Directeur général adjoint du CHU et référent Auvergne de la FHF Cancer. Temps fort de cette campagne un rassemblement de zumba du 3 novembre, place de la Victoire, à deux pas de la cathédrale qui réunira patients, soignants, bénévoles et toutes les personnes concernées...
Engagés dans une démarche participative avec le CHU, les membres du Comité Patients se sont particulièrement impliqués dans la 3e Semaine d’information sur les cancers. "Nous leurs soumettons les supports de communication qui leur sont destinés dans le cadre de cette campagne de sensibilisation : livrets patients, affiches, site Internet…" explique André Salagnac, Directeur général adjoint du CHU et référent Auvergne de la FHF Cancer. Temps fort de cette campagne un rassemblement de zumba du 3 novembre, place de la Victoire, à deux pas de la cathédrale qui réunira patients, soignants, bénévoles et toutes les personnes concernées…
Les membres du Comité ont rencontré à plusieurs reprises les comédiens du Petit théâtre de Vallières, troupe clermontoise de théâtre amateur. De leurs échanges sont nées trois scènes de la vie quotidienne auxquelles les malades du cancer en traitement ou en rémission peuvent être confrontés (reprise du travail après un arrêt longue durée, vie de famille modifiée pendant les traitements, etc.). La pièce de théâtre sera jouée le 3 novembre à 18h30 à la chapelle des Cordeliers, en plein centre de Clermont-Ferrand. 
« Nous avons souhaité organiser cette manifestation dans un contexte extra-hospitalier, c’est-à-dire en plein centre-ville car le cancer ne se vit pas qu’à l’hôpital et ne concerne pas que les personnes qui fréquentent les hôpitaux. Il nous a paru important de s’adresser au plus grand nombre et de le faire de manière originale pour toucher au maximum la population » explique le Pr Jacques-Olivier Bay, Chef du service d’Hématologie et thérapie cellulaire et coordonnateur médical de la Fédération de cancérologie du CHU. 
Le 6 novembre, des personnalités, d’horizons divers échangeront lors de la table ronde « cancer et société »  : « Nous parlerons des droits des personnes malades avec une avocate, de l’alimentation pendant les traitements avec un journaliste culinaire, du sport pendant et après la maladie avec un entraîneur du Top 14 et enfin de sexe et cancer avec une sexologue » ajoute le Pr Bay. 
Si les médecins et soignants de l’établissement seront présents dans l’assistance pour apporter leur expertise et leurs éclaircissements, la table ronde ne réunira que des intervenants extérieurs à l’hôpital. Là encore une volonté de montrer que la maladie impacte tous les domaines de la vie du patient et qu’outre la prise en charge médicale qui se fait à l’hôpital, des dispositifs existentà l’extérieur de l’établissement pour soutenir les malades et leurs proches. 
Pour plus d’infos : www.chu-clermontferrand.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.