Cancer : faire entendre les voix des malades, une communication ouverte sur la ville

Engagés dans une démarche participative avec le CHU, les membres du Comité Patients se sont particulièrement impliqués dans la 3e Semaine d'information sur les cancers. "Nous leurs soumettons les supports de communication qui leur sont destinés dans le cadre de cette campagne de sensibilisation : livrets patients, affiches, site Internet..." explique André Salagnac, Directeur général adjoint du CHU et référent Auvergne de la FHF Cancer. Temps fort de cette campagne un rassemblement de zumba du 3 novembre, place de la Victoire, à deux pas de la cathédrale qui réunira patients, soignants, bénévoles et toutes les personnes concernées...
Engagés dans une démarche participative avec le CHU, les membres du Comité Patients se sont particulièrement impliqués dans la 3e Semaine d’information sur les cancers. "Nous leurs soumettons les supports de communication qui leur sont destinés dans le cadre de cette campagne de sensibilisation : livrets patients, affiches, site Internet…" explique André Salagnac, Directeur général adjoint du CHU et référent Auvergne de la FHF Cancer. Temps fort de cette campagne un rassemblement de zumba du 3 novembre, place de la Victoire, à deux pas de la cathédrale qui réunira patients, soignants, bénévoles et toutes les personnes concernées…
Les membres du Comité ont rencontré à plusieurs reprises les comédiens du Petit théâtre de Vallières, troupe clermontoise de théâtre amateur. De leurs échanges sont nées trois scènes de la vie quotidienne auxquelles les malades du cancer en traitement ou en rémission peuvent être confrontés (reprise du travail après un arrêt longue durée, vie de famille modifiée pendant les traitements, etc.). La pièce de théâtre sera jouée le 3 novembre à 18h30 à la chapelle des Cordeliers, en plein centre de Clermont-Ferrand. 
« Nous avons souhaité organiser cette manifestation dans un contexte extra-hospitalier, c’est-à-dire en plein centre-ville car le cancer ne se vit pas qu’à l’hôpital et ne concerne pas que les personnes qui fréquentent les hôpitaux. Il nous a paru important de s’adresser au plus grand nombre et de le faire de manière originale pour toucher au maximum la population » explique le Pr Jacques-Olivier Bay, Chef du service d’Hématologie et thérapie cellulaire et coordonnateur médical de la Fédération de cancérologie du CHU. 
Le 6 novembre, des personnalités, d’horizons divers échangeront lors de la table ronde « cancer et société »  : « Nous parlerons des droits des personnes malades avec une avocate, de l’alimentation pendant les traitements avec un journaliste culinaire, du sport pendant et après la maladie avec un entraîneur du Top 14 et enfin de sexe et cancer avec une sexologue » ajoute le Pr Bay. 
Si les médecins et soignants de l’établissement seront présents dans l’assistance pour apporter leur expertise et leurs éclaircissements, la table ronde ne réunira que des intervenants extérieurs à l’hôpital. Là encore une volonté de montrer que la maladie impacte tous les domaines de la vie du patient et qu’outre la prise en charge médicale qui se fait à l’hôpital, des dispositifs existentà l’extérieur de l’établissement pour soutenir les malades et leurs proches. 
Pour plus d’infos : www.chu-clermontferrand.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’obésité

Elle concerne 17% des adultes en France, a des origines multiples et peut entraîner de nombreuses complications – cardiovasculaires, hépatiques, rénales, respiratoires, dermatologiques, cancers, diabète – : cette maladie, c’est l’obésité. Alors que la journée mondiale le l’obésité a eu lieu le le 4 mars, la rédaction a souhaité lui consacrer un dossier.

CHU de la Réunion, se préparer au cyclone

Au cours de la nuit du 20 au 21 février dernier, l’île de la Réunion a évité le choc qu’aurait pu causer le cyclone baptisé Freddy, finalement passé à environ 190 km de ses côtes. Face à l’alerte orange, le CHU de la Réunion a lancé son plan cyclone pour anticiper les conséquences d’une potentielle catastrophe. Retour sur les mesures mises en place.

MARADJA, une décennie à accompagner les jeunes atteints de cancers

En France, environ neuf cent adolescents (15-18 ans) et mille quatre cent jeunes adultes (18-25 ans) sont touchés chaque année par le cancer. Au CHU de Bordeaux, un lieu particulier leur est destiné, MARADJA (Maison Aquitaine Ressources pour Adolescents et Jeunes Adultes), qui fête ses dix ans. Nous y avons rencontré Lucile Auguin, traitée à vingt-trois ans pour une leucémie aiguë.

Lactarium Raymond Fourcade, la page se tourne à Bordeaux

Le 5 décembre dernier, sur le site de l’hôpital Haut-Lévêque (Pessac), était posée la première pierre du futur Lactarium Raymond Fourcade. Le projet qui sera livré l’an prochain, 1200 m2 de bâti neuf doté d’équipements dernier cri, doit venir “conforter la place du CHU de Bordeaux comme le plus important lactarium au niveau national” ; et prendre le relais de l’actuel site de production basé à Marmande (Lot-et-Garonne), en fonctionnement depuis près d’un demi-siècle et que le CHU avait acquis en 2012.