La sécurité et la santé du voyageur

Le CHU de Nice, à travers son pôle Innovation Technologique,IBM et des étudiants de l'école Polytech Sophia-Antipolis s'associent pour développer le projet ETHER - Electronic Health Traveler Record, une solution innovante permettant au voyageur de mieux gérer sa santé à l'étranger.

Le Centre Hospitalier Universitaire de Nice, à travers son pôle Innovation Technologique, le département Healthcare and LifeSciences d’IBM et une équipe d’étudiants de l’école Polytech Sophia-Antipolis s’associent pour développer le projet ETHER – Electronic Health Traveler Record, une solution innovante permettant au voyageur de mieux gérer sa santé à l’étranger.

Le déploiement de cette solution se déroulera selon deux axes
– pour le premier, des agences de voyage pilotes des Alpes-Maritimes proposeront le service aux citoyens du département partant à l’étranger ;
– Le deuxième axe consistera à proposer le service aux touristes qui viennent en France, en expérimentant un centre Info-Santé au sein de l’aéroport Nice Côte d’Azur.

Une équipe de 3 étudiants encadrés par les professionnels de santé du CHU de Nice et les équipes d’IBM travaillent actuellement au développement d’un prototype, livrable en Septembre 2006, qui présentera sous forme de scénarios concrets les applications permises par la solution ETHER.

La solution comprend plusieurs briques de services permettant au voyageur de prendre des précautions sanitaires adaptées aux caractéristiques de son voyage et à son profil médical, et ce afin de diminuer les risques sanitaires encourus avant, pendant, et après le voyage :
Génération de la trousse médicale idéale pour le voyage, indication des traitements préventifs et des vaccinations nécessaires avant le départ, export des structures sanitaires et des numéros d’urgence de la région visitée sur son téléphone portable, export d’outils permettant de faciliter le dialogue avec un professionnel de santé à l’étranger (Traduction dans la langue du pays visité du nom des médicaments que le voyageur est susceptible d’utiliser) remise d’un passeport santé reprenant les informations vitales du dossier médical du voyageur afin de faciliter une prise en charge en urgence à l’étranger…

Cette solution s’inscrit dans la dynamique Européenne de développement de la santé en ligne, sous la forme d’un service à valeur ajoutée construit autour des futurs Dossiers Médicaux Electroniques des citoyens Européens (En France, le projet de Dossier Médical Personnel).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.