La stimulation cérébrale profonde proposée aux patients parkinsoniens

Nouvelle offre de soins : le CHU d'Amiens va proposer aux patients de Picardie souffrant de la maladie de Parkinson la possibilité de bénéficier de la stimulation cérébrale profonde. Sont concernés les malades parkinsoniens à un stade avancé pour lesquels les traitements médicamenteux ne sont plus suffisamment efficaces, soit environ 10% des malades.

Nouvelle offre de soins : le CHU d’Amiens va proposer aux patients de Picardie souffrant de la maladie de Parkinson la possibilité de bénéficier de la stimulation cérébrale profonde. Sont concernés les malades parkinsoniens à un stade avancé pour lesquels les traitements médicamenteux ne sont plus suffisamment efficaces, soit environ 10% des malades.

Cette intervention permet de réduire sensiblement les besoins en médicaments et d’améliorer considérablement les différents symptômes de la maladie, dont les tremblements. Pour réaliser cette intervention, le CHU d’Amiens s’est doté d’un robot chirurgical adapté.

La Stimulation Cérebrale Profonde à Haute Fréquence (SHF) a été inventée en 1987 au CHU de Grenoble par le Pr Alim-Louis Benabid, chef du service de Neurochirurgie en collaboration avec le Pr Pierre Pollak, neurologue au CHU de Grenoble. Cette technique consiste à implanter dans les noyaux gris centraux (Vim, GPi et surtout NST) des électrodes reliées à un stimulateur à 130 Hz, qui vont les inhiber et mimer les effets des coagulations stéreotaxiques.

La stimulation cérébrale profonde en France
– 22 centres « implanteurs » en France
– 3000 patients déjà implantés en France
– 220 à 440 patients éligibles à cette technique en Picardie

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.