L’accueil des urgences toujours assuré à l’hôpital Tenon

Dans un communiqué en date du 6 novembre 2010, la direction générale de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paix annonce que l'accueil des urgences est toujours assuré à l'hôpital Tenon malgré les problèmes d'effectif du service auquel il manque 6 infirmières sur 37 depuis plusieurs semaines. Le service des urgences de l'hôpital Tenon reçoit 45 000 passages par an, soit plus de 120 personnes par jour.

Dans un communiqué en date du 6 novembre 2010, la direction générale de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paix annonce que l’accueil des urgences est toujours assuré à l’hôpital Tenon malgré les problèmes d’effectif du service auquel il manque 6 infirmières sur 37 depuis plusieurs semaines. Le service des urgences de l’hôpital Tenon reçoit 45 000 passages par an, soit plus de 120 personnes par jour.

De manière générale, l’hôpital connait des difficultés à pourvoir les postes vacants en particulier à cette période de l’année en raison des départs des soignants, concentrés l’été, jusqu’à la sortie des Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), en décembre.

La direction de Tenon met donc tout en oeuvre pour recruter des infirmières titulaires permanentes qui font défaut au service d’urgences et dans l’attente de stabiliser les effectifs et à recours au personnel intérimaire mais sur des missions longues.

Il faut également souligner l’excellente mobilisation des services de l’hôpital Tenon pour fluidifier au mieux les hospitalisations des patients arrivant des urgences dans les autres services de l’hôpital. Mais la situation reste fragile et la mobilisation de chacun pour assurer la continuité et la qualité de la prise en charge est déterminante au cours de cette période sensible.

La situation des urgences est suivie de façon continue entre la direction de l’hôpital Tenon, la direction générale de l’AP-HP, et les médecins urgentistes. L’évaluation très attentive de la situation faite ce jour en début d’après-midi et ce soir a conduit à décider du maintien de l’accueil des urgences de l’hôpital, contrairement aux informations diffusées sur un site de presse en ligne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.