L’accueil des urgences toujours assuré à l’hôpital Tenon

Dans un communiqué en date du 6 novembre 2010, la direction générale de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paix annonce que l'accueil des urgences est toujours assuré à l'hôpital Tenon malgré les problèmes d'effectif du service auquel il manque 6 infirmières sur 37 depuis plusieurs semaines. Le service des urgences de l'hôpital Tenon reçoit 45 000 passages par an, soit plus de 120 personnes par jour.

Dans un communiqué en date du 6 novembre 2010, la direction générale de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paix annonce que l’accueil des urgences est toujours assuré à l’hôpital Tenon malgré les problèmes d’effectif du service auquel il manque 6 infirmières sur 37 depuis plusieurs semaines. Le service des urgences de l’hôpital Tenon reçoit 45 000 passages par an, soit plus de 120 personnes par jour.

De manière générale, l’hôpital connait des difficultés à pourvoir les postes vacants en particulier à cette période de l’année en raison des départs des soignants, concentrés l’été, jusqu’à la sortie des Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), en décembre.

La direction de Tenon met donc tout en oeuvre pour recruter des infirmières titulaires permanentes qui font défaut au service d’urgences et dans l’attente de stabiliser les effectifs et à recours au personnel intérimaire mais sur des missions longues.

Il faut également souligner l’excellente mobilisation des services de l’hôpital Tenon pour fluidifier au mieux les hospitalisations des patients arrivant des urgences dans les autres services de l’hôpital. Mais la situation reste fragile et la mobilisation de chacun pour assurer la continuité et la qualité de la prise en charge est déterminante au cours de cette période sensible.

La situation des urgences est suivie de façon continue entre la direction de l’hôpital Tenon, la direction générale de l’AP-HP, et les médecins urgentistes. L’évaluation très attentive de la situation faite ce jour en début d’après-midi et ce soir a conduit à décider du maintien de l’accueil des urgences de l’hôpital, contrairement aux informations diffusées sur un site de presse en ligne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.