L’allaitement maternel, un atout en situation de crise

La semaine mondiale de l'allaitement maternel qui se déroule du 12 au 18 Octobre 2009 vient rappeler la ressource inestimable du sein maternel notamment dans les situations de crise ou d'urgence. Avec pour thème "l'Allaitement Maternel, une réponse vitale en situation d'urgence" la campagne de sensibilisation initiée par l'Alliance Mondiale pour l'Allaitement Maternel (WABA) sera reprise par les maternités et les hôpitaux pédiatriques des CHU. Exemples des mobilisations nantaise et tourangelle en faveur de cette grande cause...

La semaine mondiale de l’allaitement maternel qui se déroule du 12 au 18 Octobre 2009 vient rappeler la ressource inestimable du sein maternel notamment dans les situations de crise ou d’urgence. Avec pour thème « l’Allaitement Maternel, une réponse vitale en situation d’urgence » la campagne de sensibilisation initiée par l’Alliance Mondiale pour l’Allaitement Maternel (WABA) sera reprise par les maternités et les hôpitaux pédiatriques des CHU. Exemples des mobilisations nantaise et tourangelle en faveur de cette grande cause…

A Nantes, des temps d’information pour le grand public et les professionnels de santé.
Le personnel de la maternité, de pédiatrie, du lactarium et de la protection maternelle infantile (PMI) animeront un stand, le mardi 13 octobre 2009 pour répondre aux questions suivantes :
– qu’est-ce que l’allaitement,
– comment bien démarrer son allaitement,
– comment gérer les difficultés d’allaitement,
– comment faire face à des problèmes de santé quand on allaite,
– quels dangers y a t-il à fumer pendant que l’on allaite,
– comment allaiter après la reprise du travail…

Deux moments d’échange sont également prévus, entre les mères présentes et des professionnelles de la maternité, de la pédiatrie et de la PMI : suite à la projection d’un film, échanges et débats de 11h à 12h et de 15h à 16h.

Le département des instituts de formation organisera des ateliers d’échange et d’une conférence d’Irène Capponi, maître de Conférences, à partir de 11h, sur le thème « Allaiter : entre dépendance sociétale et décision personnelle ».

Ces actions sont organisées dans le cadre d’un travail en réseau avec les maternités de l’agglomération nantaise, l’association La Leche League (information et soutien à l’allaitement maternel), l’Atelier allaitement de la PMI et les instituts de formation des professionnels de santé.

A Tours, un communiqué rappelle à la presse les avantages du lait maternel et annonce la journée portes ouvertes du lactarium du CHU, à l’hôpital Clocheville, le mardi 12 octobre 2009, de 10h à 16h.

Les bienfaits du lait maternel pour l’enfant : 1 seul don de lait maternel (500 ml)suffit à protéger 10 prématurés
• Le lait maternel est facile à digérer et ses composants (fer, calcium, graisses…) mieux absorbés.
• Il ne donne pas d’allergie et le protège.
• Il contient aussi des enzymes et favorise une flore intestinale qui contribue à la digestion des composants. Chaque substance est sécrétée, au cours des semaines, pour satisfaire les besoins de l’enfant.
• Il produit les bonnes quantités de vitamines (à l’exception de la vitamine k) et de minéraux indispensables à sa croissance.
• Il contient aussi une quantité unique d’acides gras essentiels nécessaires à la croissance du cerveau.
• Pour les six premiers mois de vie de l’enfant, il demeure un aliment complet.

L’une des caractéristiques majeures du lait maternel est l’augmentation significative de la protection contre les maladies. Grâce à sa concentration élevée en anticorps, le lait augmente le degré d’immunité chez les bébés et l’aide à demeurer plus fort et mieux protégé contre les infections.

Pour la maman
• l’allaitement diminue les risques d’ostéoporose et du cancer du sein et des ovaires.
• l’allaitement facilite la perte de poids après l’accouchement.
En plus de tous ces nombreux avantages, le lait maternel demeure la solution la plus économique pour nourrir un enfant. Il permet de s’investir totalement dans une vie pleine de santé. Sa conception est parfaite et écologique.

La vocation du lactarium
Lieu d’écoute et de conseil, le lactarium est un centre de collecte, de traitement et distribution de lait maternel. Toute femme qui allaite peut donner son lait, soit pour son bébé lorsqu’il est hospitalisé ou malade, soit pour en faire don aux autres.
Le lait recueilli à domicile est analysé et conservé congelé. On peut aussi stocker le lait d’une maman qui ne peut pas mettre, provisoirement, son enfant au sein, car le bébé est trop jeune ou fatigué pour téter. Ce lait (si précieux) ainsi stocké, ne sera donc pas jeté, mais donné à cet enfant au fur et à mesure de ses besoins.

Au lactarium, des personnes formées peuvent aider les mères :
• assurer des consultations mère enfant,
• accompagner et informer les femmes allaitantes,
• apporter de l’aide aux mères de prématurés, d’enfants malades ou porteur d’un handicap,
• accompagner les mères au moment de la reprise du travail et du sevrage,
• proposer des formations pour les professionnels de santé.

Pour plus d’information contacter à Nantes
Sandrine Delage
Directeur de la communication
CHU Nantes, allée de l’île Gloriette
44035 Nantes cedex 1
Tél : 02 40 08 71 80
Fax : 02 40 08 71 61
service.communication@chu-nantes.fr

A Tours
Lydie FICHEPAIN
Chargée de communication
CHRU de Tours
37 044 TOURS CEDEX 9
Tel : 02 47 47 75 75
Fax : 02 47 47 84 31
l.fichepain@chu-tours.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.