Lancement de l’HAD : Nîmes privilégie le rôle de l’infirmier libéral

A Nîmes, l'Hospitalisation à Domicile conjugue la performance d'une structure hospitalo-universitaire et la présence rassurante d'une infirmière libérale. Pour garantir cette organisation, un accord de partenariat vient d'être signé entre le CHU et les infirmiers le 8 septembre 2008 ; première étape avant les conventions individuelles qui détermineront les modalités d'hospitalisation à domicile de chacun des patients.

A Nîmes, l’Hospitalisation à Domicile conjugue la performance d’une structure hospitalo-universitaire et la présence rassurante d’une infirmière libérale. Pour garantir cette organisation, un accord de partenariat vient d’être signé entre le CHU et les infirmiers le 8 septembre 2008 ; première étape avant les conventions individuelles qui détermineront les modalités d’hospitalisation à domicile de chacun des patients.

L’organisation de l’HAD du CHU de Nîmes privilégie le rôle de l’infirmier libéral au domicile du patient
Si le CHU assure la totalité de l’organisation matérielle de la prise en charge (médicaments, produits de soins, petits équipements médicaux, équipement hôtelier spécialisé tel que le lit, le pied à perfusion…), la sécurité des soins est garantie 24 h/24 par la permanence de l’infirmière libérale du malade et d’un médecin d’astreinte.
Observatrices privilégiées des évolutions du malade et garante de la continuité des soins, les infirmières libérales sont les « Clés de voûte » de tout système de soins à domicile. Accessibles 24h/24, elles sécurisent le système, rassurent le malade et la famille, alertent le médecin si nécessaire, mettent en oeuvre les nouvelles prescriptions.

Les plus de l’HAD
Pour l’infirmière libérale l’HAD est synonyme de sécurité accrue dans sa pratique par le fonctionnement même du CHU : Le « CHU 24 » c’est l’assurance de pouvoir obtenir un avis médical à tout moment, un nouvel équipement rapidement, un examen biologique d’urgence aux heures de garde … services qui participent à l’amélioration du confort dans le travail. Quant au patient, il sera sensible à la sécurité garantie par un tel soutient logistique.

Enfin, l’HAD stimule les échanges entre professionnels et son fonctionnement induit une harmonisation des usages et des pratiques, pour le plus grand bien des malades.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.