Lancement national du Prix Flaubert le 19 octobre 2007

Parce qu'hospitalier rime avec créativité et solidarité, le jubilé comprend une action originale de mécénat culturel en faveur des enfants hospitalisés. Le concours de nouvelles intitulé « Prix Flaubert » et initié en 2004 au CHU de Rouen est étendu à 19 établissements. Ecrivains amateurs et professionnels sont invités à envoyer une nouvelle pour enfants de 4 feuillets soit 6 000 signes dactylographiés sur le thème « l'hôpital du futur » à l'un des CHU partenaires : Angers, Bordeaux, Brest, Caen, Dijon, Fort de France, Lille, Limoges, Lyon, Marseille, Montpellier, Metz-Thionville, Nîmes, Nice, Rouen, Reims, Rennes, Strasbourg, Toulouse. La date limite est fixée au 15 décembre 2007.

Parce qu’hospitalier rime avec créativité et solidarité, le jubilé comprend une action originale de mécénat culturel en faveur des enfants hospitalisés. Le concours de nouvelles intitulé « Prix Flaubert » et initié en 2004 au CHU de Rouen est étendu à 19 établissements. Ecrivains amateurs et professionnels sont invités à envoyer une nouvelle pour enfants de 4 feuillets soit 6 000 signes dactylographiés sur le thème « l’hôpital du futur » à l’un des CHU partenaires : Angers, Bordeaux, Brest, Caen, Dijon, Fort de France, Lille, Limoges, Lyon, Marseille, Montpellier, Metz-Thionville, Nîmes, Nice, Rouen, Reims, Rennes, Strasbourg, Toulouse.

La date limite est fixée au 15 décembre 2007.

Dans chacun des CHU un jury sélectionnera le meilleur texte. Ces histoires illustrées par un artiste reconnu seront réunies en un recueil. Il sera tiré à 5 000 exemplaires par les éditions « Petit à Petit » (Groupe La Martinière). La vente de cet ouvrage (10 euros) se fera profit des enfants hospitalisés dans les CHU participant. Chaque CHU remettra aussi un prix « Coup de coeur junior » pour récompenser la meilleure nouvelle écrite par un auteur en herbe !

Pour en savoir plus : www.chu-rouen.fr/prixflaubert

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.