L’AP-HP lance le label  » Hospitalité « 

La nouvelle démarche qualité de l'AP-HP vise à évaluer l'" hospitalité " des services, au plein sens du terme... "Les études montrent que les patients ont des attentes au-delà des soins : quand ils sont stressés en arrivant à l'hôpital, ils souhaitent être rassurés et retrouver des usages qu'ils ont à la ville", explique le communiqué de l'AP-HP. Au même titre que la qualité et la sécurité des soins, l'hospitalité s'inscrit comme une valeur de l'institution hospitalière.
La nouvelle démarche qualité de l’AP-HP vise à évaluer l’" hospitalité " des services, au plein sens du terme…
 "Les études montrent que les patients ont des attentes au-delà des soins : quand ils sont stressés en arrivant à l’hôpital, ils souhaitent être rassurés et retrouver des usages qu’ils ont à la ville", explique le communiqué de l’AP-HP. Au même titre que la qualité et la sécurité des soins, l’hospitalité s’inscrit comme une valeur de l’institution hospitalière.
Pour améliorer le parcours du patient, de son entrée à sa sortie de l’hôpital, l’AP-HP a engagé début 2015 une démarche qualité "Hospitalité", à la suite d’une réflexion menée par un groupe de travail de la Commission médicale d’établissement.
Une labellisation pour 4 ans
Accueil, environnement/propreté, linge, alimentation, prestations de service, culture/mieux-être et qualité de la relation : le label Hospitalité est attribué pour quatre ans à un service, réunissant en moyenne 80% des critères sur ces sept champs. Plus de 120 professionnels pluridisciplinaires, des différents hôpitaux de l’AP-HP et représentants des usagers ont participé à la mise au point de ce référentiel de la qualité de service.
La visite de labellisation est organisée par la direction des Patients, Usagers et Associations de l’AP-HP qui fera appel à des représentants d’usagers, des bénévoles à l’hôpital, des volontaires en Service Civique et des professionnels. L’évaluation est faite à partir d’une grille d’observation complétée par des questions directement posées aux patients.
Déjà des candidats pour 2017
Plusieurs services hospitaliers engagent actuellement des autodiagnostics et explore des pistes d’amélioration afin de postuler au Label Hospitalité dès janvier 2017. "La visite test de labellisation nous a permis de nous améliorer et d’être vigilants quant à l’accueil en consultation : nous avons modifié la manière dont nous répondons au téléphone. Cela a également mis en avant les points positifs réalisés par l’équipe et a créé une dynamique nouvelle", témoigne un cadre de santé de l’hôpital Corentin-Celton d’Issy les Moulineaux. 
La labellisation des services sera rendue publique au fil des attributions. "Le label Hospitalité répond aux attentes des patients en matière de qualité de service et valorise le travail réalisé par les équipes au sein de leur service", se félicite l’AP-HP

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.