L’Art contemporain s’invite en réanimation

« La vie n'est pas faite pour soutenir l'art. C'est tout le contraire » écrit Stephen King*. Pour preuve les œuvres exposées au cœur du service de réanimation médicale du CHU d'Angers qui invitent hospitalisés et hospitaliers à s’évader devant la représentation d'un paysage. Cette présence artistique vécue comme une respiration poétique au sein d’un univers aseptisé est le fruit d’une collaboration entre l’équipe du service du Pr. Alain Mercat et le Fonds régional d'Art contemporain (Frac) des Pays de la Loire.

« La vie n’est pas faite pour soutenir l’art. C’est tout le contraire » écrit Stephen King*. Pour preuve les œuvres exposées au cœur du service de réanimation médicale du CHU d’Angers qui invitent hospitalisés et hospitaliers à s’évader devant la représentation d’un paysage. Cette présence artistique vécue comme une respiration poétique au sein d’un univers aseptisé est le fruit d’une collaboration entre l’équipe du service du Pr. Alain Mercat et le Fonds régional d’Art contemporain (Frac) des Pays de la Loire.
Onze peintures, photos, ou vidéos originales appartenant au Frac, ont été sélectionnés par un groupe de travail constitué au sein du service. "Ce projet s’inscrit dans une philosophie de notre équipe orientée vers l’accueil de l’entourage des patients en ouvrant le service sur l’extérieur", précise Christelle Ledroit, cadre de santé du service. C’est aussi le souhait d’améliorer l’environnement quotidien des soignants, en suscitant l’étonnement, la critique devant des œuvres d’art. 
 
Un échange approfondi entre l’équipe et le Frac
Le partenariat entre le CHU d’Angers et le Frac existe depuis deux ans. L’exposition "Paysages" est le troisième projet porté au sein du service de réanimation médicale. Elle a été précédée par deux autres expositions réalisées par Nathalie Dubois puis Olive Martin qui ont laissé, chacune, leur empreinte artistique dans le service. Chaque partenariat fait l’objet d’une série de rencontres entre le Frac et l’équipe hospitalière, médiations au cours desquelles un décryptage des oeuvres et des échanges de critiques sont proposés par le Frac aux agents et aux proches de patients qui le souhaitent.
L’exposition "Paysages" est présentée dans le service depuis janvier 2014.

Les oeuvres  exposées sont celles de Marie Denis, Song Dong, Eric Emo, Peter Fischli & David Weiss, Ivan Messac, Adrian Paci, Emmanuel Pereire, Jean-Michel Sanejouand, Patrick Tosani, oeuvres de la collection du Frac, lui seront restituées le 19 mars.

Ce projet initié par le CHU d’Angers, l’association Entr’Art et le Frac des Pays de la Loire s’inscrit dans le programme « culture & santé » porté conjointement par l’État – Direction régionale des affaires culturelles et l’Agence régionale de Santé des Pays de la Loire, le Conseil régional des Pays de la Loire et l’association RRMMH.
Le service de réanimation médicale est orienté vers la prise en charge, en urgence, 24 h/24, des adultes présentant une ou plusieurs défaillances viscérales mettant en jeu le pronostic vital. L’équipe pluridisciplinaire de ce service dirigé par le Pr. Alain Mercat, compte 150 agents. Elle prend en charge près de 7800 patients/an et accueille leurs proches en visite.  Situé à Carquefou (44). Le Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire compte plus de 1 600 œuvres d’art contemporain. Une de ses missions est d’accroître l’intérêt des publics vis-à-vis de création actuelle. À partir de cette collection, un programme d’expositions est proposé dans différents lieux des cinq départements des Pays de la Loire. Par la présentation d’une moyenne annuelle de 400 œuvres, il touche environ 65 000 visiteurs/an.

* Stephen King, Ecritures, mémoires d’un métier, 2001 Albin Michel

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Greffe du foie : une machine pour réanimer les greffons fragiles

Depuis le mois de juillet, ont été réalisées au sein du CHU de Toulouse cinq greffes de foies impliquant des greffons reperfusés et oxygénés. Une avancée importante, rendue possible par l’arrivée d’une machine à perfusion. Si elle est pratiquée dans plusieurs hôpitaux français, cette technique laisse entrevoir, à l’heure où sévit une pénurie d’organes, des progrès majeurs dans le champ de la greffe.

Télémédecine : à la rescousse des marins du monde entier

Elle a beau se trouver à une heure et demie de la Méditerranée, Toulouse est scrutée par les marins du monde entier. La ville rose, plus précisément le centre d’urgence médicale de l’hôpital Purpan, abrite le Centre de consultation médicale maritime français. Chaque jour, ce SAMU des océans vient en aide aux professionnels de la mer aux quatre coins du globe. Immersion dans ce lieu largement méconnu du grand public.

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.