Le 1er lip dub hospitalier et le jeu des 7 familles du CHU de Limoges.

Le CHU de Limoges présente son lip dub -le premier réalisé en milieu hospitalier- et son jeu des 7 familles, le jeudi 22 mai. Ces deux supports, qui s'inscrivent dans son plan de communication recrutement, seront dévoilés lors d'une soirée réservée à ses personnels soignants et aux étudiants en instituts de soins.

Le CHU de Limoges présente son lip dub -le premier réalisé en milieu hospitalier- et son jeu des 7 familles, le jeudi 22 mai. Ces deux supports, qui s’inscrivent dans son plan de communication recrutement, seront dévoilés lors d’une soirée réservée à ses personnels soignants et aux étudiants en instituts de soins.

Le « Lip dub » est un clip, souvent tourné en plan séquence, où les employés d’une entreprise se mettent en scène dans un scénario volontairement décalé. Projet créatif et ludique il renforce l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à l’établissement. Dans le cas du CHU de Limoges, il contribuera aussi à se présenter sous un angle plus moderne, moins conventionnel aux futurs soignants. Les infirmiers, aides-soignants, infirmiers de bloc opératoire, masseurs-kinésithérapeutes, manipulateurs en électroradiologie, les sages-femmes, les infirmiers anesthésistes qui feront l’hôpital de demain porteront sans doute un nouveau regard sur le CHU de Limoges après sa diffusion. Tous les acteurs de ce clip, réalisé par Jacques Ragot, photographe-vidéaste du CHU, sont des personnels de l’hôpital qui se sont portés volontaires pour ce projet. Un clip de 3’40 secondes qui sera diffusé sur les écrans d’un bar du centre de ville de Limoges pendant le soir du 22 mai 2008. Une soirée dont l’accès sera réservé aux étudiants en instituts de formation de soins de la région et aux personnels soignants du CHU de Limoges, qui pourront à cette occasion échanger sur leur vision et leur pratique de leurs métiers.

Mais il ne s’agira pas là de la seule surprise pour les participants. Un jeu des 7 familles du CHU de Limoges leur sera en effet distribué lors de ce même événement. Ce support, ludique lui aussi, présente 42 métiers hospitaliers, répartis dans 7 familles : « les médicaux », « les medico-techniques », « les administratifs », « les éducatifs », « les soignants », et « les rééducateurs ». Suivant les mêmes règles qu’un jeu des 7 familles classique, cette édition réalisée par le service communication du CHU de Limoges, permettra aux joueurs de découvrir une partie des métiers (il en existe environ 120…) qui sont exercés à l’hôpital. Il rappelle aussi que la qualité de la prise en charge à l’hôpital public est le fruit du travail de chacun. Ce jeu sera ensuite diffusé auprès d’une population plus large : auprès de nouveaux arrivants ou de personnes plus jeunes en recherche d’orientation qui ne soupçonnent pas la richesse des métiers offerts par les CHU.

Ces actions originales complètent un dispositif plus classique (annonces presse, internet…) et viennent relayer la campagne recrutement au ton lui aussi décalé (www.lhopitalabesoindevous.fr) qu’a récemment lancée le ministère de la santé, de la jeunesse et des sports.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.