Le Centre de Ressources Biologiques certifié NF S 96-900

Le 29 mai 2009, le Centre de Ressources Biologiques (CRB) Santé du CHU de Rennes est entré dans le club encore très fermé des CRB certifiés ; voie royale pour accéder à une reconnaissance nationale et internationale.

Le 29 mai 2009, le Centre de Ressources Biologiques (CRB) Santé du CHU de Rennes est entré dans le club encore très fermé des CRB certifiés ; voie royale pour accéder à une reconnaissance nationale et internationale.

Créée en 2001, le CRB Santé du CHU de Rennes est rattaché au pôle recherche – santé publique et, au sein de ce pôle, au service d’investigation clinique. Sa mission est d’organiser la conservation des collections d’échantillons biologiques (sang, cellules, tissus…) prélevés dans le cadre de la recherche ainsi que de leurs dérivés (ADN…).

Cinq collections sont déclarées au ministère de la recherche : tumeurs du rein et tumeurs du foie en anatomie pathologique, lymphomes en hématologie, DNA (surcharges en fer et holoproencéphalie) en génétique moléculaire et glioblastomes au Centre Régional de Lutte Contre le Cancer (CRLCC). Le CRB Santé a en charge l’assurance qualité – traçabilité de toutes les étapes, de l’acheminement initial de l’échantillon à sa cession en passant par son conditionnement, son stockage, son éventuelle transformation et le recueil des indispensables données cliniques et biologiques qui lui sont associées.

Le CRB Santé fournit à ses « clients », les chercheurs, des échantillons de qualité irréprochable. A cet effet, il a initialement souscrit au processus qualité institué par le Centre d’Investigation Clinique puis, en 2007, a autonomisé et focalisé sa démarche en vue d’obtenir cette certification. Un audit qualité a été mené tout au long de l’année 2009 avec deux rendez vous importants en février et avril pour évaluer les différentes étapes du processus dont le résultat positif a permis au CRB Santé de Rennes d’obtenir, le 29 mai 2009, pour 3 ans sa certification NF S 96 900.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.