Le centre de sénologie

Le CHU de Poitiers vient de se doter d'un mammotome, équipement de pointe autour duquel va s'organiser le centre de sénologie. C'est dans un environnement privilégié et moderne que s'effectuera d'abord le dépistage du cancer du sein. Par cette acquisition le CHU de Poitiers conforte sa vocation de pôle régional de cancérologie en offrant aux patientes un diagnostic rapide et précis des anomalies mammaires.

Le CHU de Poitiers vient de se doter d’un mammotome, équipement de pointe autour duquel va s’organiser le centre de sénologie. C’est dans un environnement privilégié et moderne que s’effectuera d’abord le dépistage du cancer du sein. Par cette acquisition le CHU de Poitiers conforte sa vocation de pôle régional de cancérologie en offrant aux patientes un diagnostic rapide et précis des anomalies mammaires.

Cette année, près de 200 femmes bénéficieront de cette avancée. L’examen se déroule en 30 minutes environ : Le radiologue localise d’abord la lésion puis pratique une incision pour introduire l’aiguille. La zone concernée est aspirée pour obtenir les échantillons qui permettront d’établir le diagnostic. Les résultats sont disponibles en 10 jours. De nombreux actes chirurgicaux inutiles sont ainsi évités.

Le centre réalise aussi des mammographies, des échographies, et toute la sénologie interventionnelle (microbiopsies sous échographie, repérage etc….

Le centre de sénologie a ouvert ses portes en décembre 2004. Une convention pour l’utilisation partagée de l’équipement avec le secteur privé est en cours de négociation.
Coût de l’équipement : 275 000 euros
Travaux d’aménagement : 70 000 euros

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.