Le centre stéphanois de la douleur : un des premiers centres français de la douleur

Le centre stéphanois de la douleur a été créé dès 1985 à l'initiative du CHU. Il est reconnu depuis 1998 par le Ministère comme structure de soins, d'enseignement et de recherche. Le centre est une référence en région Rhône-Alpes avec des actions d'enseignement pilotées depuis Saint-Etienne (capacité de la douleur, diplôme inter-universitaire pour les professions paramédicales, diplôme universitaire de soins palliatifs).

Il a acquis une réputation nationale et même internationale, notamment dans le domaine de l’imagerie cérébrale de la douleur (service d’IRM à l’hôpital Bellevue ). Il accueille également des chercheurs français et même étrangers de tous horizons.

Progressivement s’est ainsi structurée une prise en charge de la douleur chronique fondée sur la pluridisciplinarité, la coopération entre somaticiens et psychiatres et le volontariat des services demandeurs.

Simultanément, plusieurs pôles spécifiques sont apparus, correspondant aux situations douloureuses les plus fréquentes comme les lombalgies, les céphalées ou les douleurs cancéreuses.

C’est cette attention portée à la prise en charge de douleurs spécifiques que le projet médical du CHU de Saint-Etienne se propose, dans les cinq années à venir, de développer par la mise en place de nouvelles consultations:

– en cancérologie à l’Institut de Cancérologie de la Loire
– en gériatrie
– pour les céphalées aiguës et chroniques (la consultation permanente, unique en région Rhône-Alpes, permettra de répondre à l’accroissement des besoins.)
– en pédiatrie, pour améliorer la prise en charge des douleurs de l’enfant
– en Médecine, Chirurgie et Obstétrique (MCO)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.