Le CHR d’Orléans mise sur la qualité de vie au travail

Le Centre hospitalier régional d’Orléans a organisé son premier appel à projets dédié à la qualité de vie au travail (QVT) de ses agents. Une enveloppe de 30 000€ a été dédiée à cette première édition. 31 dossiers ont répondu à l'appel. Démarche collective et participative, faisabilité, originalité, pérennité et gains pour la QVT des professionnels au quotidien: tels étaient les principaux critères de sélection pour départager les projets. 23 ont reçu un avis favorable et 16 ont été finalement retenus.
Le Centre hospitalier régional d’Orléans a organisé son premier appel à projets dédié à la qualité de vie au travail (QVT) de ses agents. Une enveloppe de 30 000€ a été dédiée à cette première édition. 31 dossiers ont répondu à l’appel. Démarche collective et participative, faisabilité, originalité, pérennité et gains pour la QVT des professionnels au quotidien: tels étaient les principaux critères de sélection pour départager les projets. 23 ont reçu un avis favorable et 16 ont été finalement retenus.
Pour être le plus objectif possible, le jury se composait d’un représentant du corps médical, d’un représentant du corps soignant, d’un représentant du CHSCT, de la directrice des ressources humaines adjointe et de la directrice des achats et de la logistique. Au terme de leurs suffrages 16 projets ont été retenus se classant selon trois catégories : amélioration de l’environnement de travail, amélioration immédiate des conditions de travail des professionnels, amélioration des conditions de prises en charge des patients par les agents.
Parmi les projets retenus:
– exposition photo prises par les professionnels dans le service de médecine intensive et réanimation
– lampes de luminothérapie pour le service social aux usagers et les agents de nuit des pôles de chirurgie et d’anesthésie
– casques anti-bruit et cloisons séparateurs de bureaux pour le BCH
– parcours patients en stickers pour le service de médecine nucléaire
– aménagement de salle de pause pour les équipes de distribution et des plateaux logistiques
– vidéo tutoriels pour les logiciels pharmaweb et vidal en ligne à destination des autres services du CHR
– filtres anti-UV sur les fenêtres de la DRH
– formation à l’auto-hypnose pour l’équipe de l’unité médico-judiciaire
La mise en oeuvre de ces projets est prévue d’ici l’automne 2020.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.