Le CHR se reconstruit et partage son aventure architecturale

Le nouvel hôpital d'Orléans qui s'élèvera sur le site de la Source en 2014 figure au premier rang des plus grands projets architecturaux hospitaliers de France. Professionnels, patients, visiteurs et l'ensemble de la population orléanaise vont durant 5 ans suivre les évolutions de ce vaste chantier qui les familiarisera avec les créations des architectes et urbanistes. Pour accompagner cette projection dans l'avenir, le CHR a engagé une démarche culturelle via la promotion de l'architecture contemporaine. L'exposition « vivre autrement » qui se tient 6 mai au 18 juin 2009 au sein du Service de Médecine interne, Hôpital Porte Madeleine, présentera des photographies de travaux des architectes prospectifs Guy Rottier, Antti Lovag, Jacques Rougerie et Thierry Valfort. Rétrospective de quarante années de réflexion sur une "autre manière d'habiter et de concevoir l'espace".

Le nouvel hôpital d’Orléans qui s’élèvera sur le site de la Source en 2014 figure au premier rang des plus grands projets architecturaux hospitaliers de France. Professionnels, patients, visiteurs et l’ensemble de la population orléanaise vont durant 5 ans suivre les évolutions de ce vaste chantier qui les familiarisera avec les créations des architectes et urbanistes. Pour accompagner cette projection dans l’avenir, le CHR a engagé une démarche culturelle via la promotion de l’architecture contemporaine. L’exposition « vivre autrement » qui se tient 6 mai au 18 juin 2009 au sein du Service de Médecine interne, Hôpital Porte Madeleine, présentera des photographies de travaux des architectes prospectifs Guy Rottier, Antti Lovag, Jacques Rougerie et Thierry Valfort. Rétrospective de quarante années de réflexion sur une « autre manière d’habiter et de concevoir l’espace ».

Cette exposition est le fruit d’un partenariat initié en 2007 avec le FRAC Centre (Fonds Régional d’Art Contemporain) avec pour objectif de créer des liens entre le personnel de Médecine Interne, les patients et l’art et l’architecture contemporains.

Comme toutes les actions culturelles à l’hôpital, ce partenariat s’attache à la partie non malade des individus. Les différentes initiatives sont une source de stimulation pour le personnel, pour lui-même, et par conséquent, pour les patients qu’il prend en charge et restitue ou maintient leur élan vital.

Ces actions visent à éveiller ou approfondir les connaissances des patients, personnels et visiteurs dans le domaine de l’art et de l’histoire de l’art ; un intérêt qui pourra se prolonger par la fréquentation des équipements culturels de la ville et de la région, à l’issue de leur passage à l’hôpital.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.