Maladies psychiatriques : Réunion de Concertation Pluridisciplinaire, 1ère étape d’une démarche d’optimisation des soins

Dépression, schizophrénie, troubles bipolaires... les maladies psychiatriques sont très fréquentes en France. Dans un grand nombre de cas leur prise en charge mérite d’être optimisée.

Dépression, schizophrénie, troubles bipolaires…  les maladies psychiatriques sont très fréquentes en France. Dans un grand nombre de cas leur prise en charge mérite d’être optimisée.
Stigmatisation, fragmentation des soins, retard de diagnostic et de mise à disposition des traitements, moins bonne prise en compte des pathologies somatiques… Difficile d’appliquer les recommandations internationales de bonnes pratiques aux patients atteints de maladies psychiatriques. Il s’ensuit une évolution chronique et résistante de leur maladie qui se traduit par des taux élevés d’invalidité, de chômage et de mortalité. 
Pour pallier ces dysfonctionnements, le CHU de Besançon a mis en place la première Réunion de Concertation Pluridisciplinaire en psychiatrie en France, en janvier 2017. Suivant les recommandations du centre expert de la fondation FondaMental, cette démarche associe les psychiatres, neurologues, psychologues, neuropsychologues, infirmiers et travailleurs sociaux des établissements et service de psychiatrie du territoire franc-comtois.
Au delà de la prise en charge globale des patients, ces échanges visent à organiser la confirmation diagnostique dans des situations complexes, à proposer des stratégies de soins adaptées, à uniformiser les pratiques sur l’ensemble du territoire, à favoriser les liens et la communication entre les différents acteurs de terrain, à participer à la formation des internes et étudiants en médecine, et au final, d’améliorer la prise en charge des malades.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.