Résolument engagé dans les comportements écoresponsables et le développement durable, le CHU de Grenoble poursuit plusieurs engagements : il a adopté un Plan de Déplacement Entreprise (PDE) en 2007, adhéré en 2010 au plan climat local de l’agglomération et réduit ses consommations d’énergies et des gaz à effet de serre. Des principes déclinés dans la gestion de son parc automobile à travers une série de mesures très concrètes :

Résolument engagé dans les comportements écoresponsables et le développement durable, le CHU de Grenoble poursuit plusieurs engagements : il a adopté un Plan de Déplacement Entreprise (PDE) en 2007, adhéré en 2010 au plan climat local de l’agglomération et réduit ses consommations d’énergies et des gaz à effet de serre. Des principes déclinés dans la gestion de son parc automobile à travers une série de mesures très concrètes :
– les chauffeurs de poids lourds sont formés à l’éco-conduite,
– 10 véhicules électriques (8 Kangoo et 2 Twizy) sont venus équiper, ce printemps, les services techniques et logistiques pour les déplacements intra et intersites, remplaçant des véhicules anciens à forte émission de CO2.
– 10 véhicules ont été mis en pool avec une gestion par logiciel en ligne,
– le parc poids lourds a été modernisé par la location de véhicules modernes conformes à la norme euro 5 et 6,
– en 3 ans, 11 véhicules classiques ont été supprimés du parc.
L’incitation à adopter des comportements écoresponsables par une conduite plus économe et plus courtoise, la mise en place de contrôles fréquents des véhicules, les efforts engagés en faveur des technologies innovantes sont autant de pas franchis dans le sens du respect de l’environnement. Cela permettra de diminuer la consommation de carburant et l’émission de CO2, de réduire le nombre des sinistres et diminuer les coûts de maintenance et réparation.
Pour le CHU, cet engagement est un pari gagnant/gagnant entre la gestion et la nature.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.