Le CHU de Grenoble site pilote pour expérimenter le dossier pharmaceutique national

Dans le cadre d’une expérimentation pilotée par la Direction Générale de l’Offre de Soins, le CHU de Grenoble est autorisé à consulter le dossier pharmaceutique des patients hospitalisés aux urgences, en gériatrie et en anesthésie-réanimation.

Dans le cadre d’une expérimentation pilotée par la Direction Générale de l’Offre de Soins, le CHU de Grenoble est autorisé à consulter le dossier pharmaceutique des patients hospitalisés aux urgences, en gériatrie et en anesthésie-réanimation.
Des enjeux multiples pour le patient, les médecins et les pharmaciens 
Outre le renforcement de la coordination des pharmaciens dans le suivi du traitement que cela soit à l’hôpital ou en ville, ce dossier va permettre de tenir à jour la liste des médicaments prescrits sur les 4 derniers mois. Les interactions en médicaments ou leur double emploi seront évitées et la sécurité des données portant sur le patient sera assurée.
Le dossier pharmaceutique est consultable par les pharmaciens lors de la dispensation d’un médicament par la Pharmacie Vercors ou lors d’une hospitalisation en unité de soins par un pharmacien clinicien.
L’expérimentation au CHU de Grenoble, coordonnée par le Dr Bedouch, prendra fin le 31 décembre 2014. Elle fera l’objet d’une évaluation en anesthésie dans le cadre d’une étude de recherche intitulée DP-CONCIL financée par l’appel d’offre PREPS 2012.
Plus d’information sur le DP sur le site de l’Ordre national des pharmaciens.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.