Le CHU de Limoges dévoile un projet d’établissement volontariste

Acte politique majeur, le projet d’établissement fixe les axes de développement de l’insitution pour les cinq années à venir. Le projet 2012-2016 du CHU de Limoges dévoile l’ambition d’un établissement en mouvement, au service des patients, engagé dans une modernisation de ses organisations et de ses structures et qui veille à l’équilibre entre toutes les missions d’un hôpital universitaire.

Acte politique majeur, le projet d’établissement fixe les axes de développement de l’insitution pour les cinq années à venir. Le projet 2012-2016 du CHU de Limoges dévoile l’ambition d’un établissement en mouvement, au service des patients, engagé dans une modernisation de ses organisations et de ses structures et qui veille à l’équilibre entre toutes les missions d’un hôpital universitaire.
Approuvé par le Conseil de Surveillance après une large concertation, le nouveau projet d’établissement apporte une nouvelle ampleur au CHU de Limoges. Il se décline autour de quelques mots clés : ouverture, qualité, attractivité, excellence, adaptation des modes de prise en charge, et modernisation.
Ce projet qui fixe le cap du CHU de Limoges de 2012 à 2016, a été pensé et construit pour être véritablement opérationnel. La direction générale a en effet pris le parti de l’alimenter par les travaux de préparation des projets de pôles hospitalo-universitaires et par un dialogue permanent avec l’ensemble des acteurs de l’établissement. Il a aussi pris en compte les composantes du Plan Régional de Santé défini par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Limousin et a engagé sans attendre sa mise en œuvre avec l’accompagnement de l’Agence Nationale d’Appui à la Performance (ANAP).
C’est donc à partir d’un diagnostic complet, que cette feuille de route est conçue autour de 5 axes stratégiques, qui marquent la volonté de dépasser les cloisonnements traditionnels :
– développer les activités d’excellence, la recherche, l’innovation et l’enseignement et assurer le leadership attendu dans l’offre de soin régionale.
– offrir des soins de qualité, en toute sécurité, adapter les modes de prise en charge et les parcours de soin y compris hors les murs, autour du patient et à l’écoute des usagers.
– adapter la politique de GRH en améliorant les conditions de vie au travail et en accompagnant le changement pour attirer les compétences et fidéliser les équipes.
– renforcer le pilotage médico-économique de l’institution en adaptant le management pour répondre aux enjeux du présent et préparer l’avenir avec le souci d’un développement durable du CHU.
– moderniser les infrastructures du CHU en poursuivant la mise en œuvre d’un vaste projet immobilier et en adaptant l’outil informatique.
Les 5 axes du projet d’établissement présentent donc à la fois son projet de management, ses objectifs de stratégie médico-scientifique, son projet de prise en charge des patients, son projet social et professionnel et son plan de modernisation. Une synthèse du projet d’établissement du CHU de Limoges est accessible en ligne sur le site web de l’établissement : www.chu-limoges.fr
Des projets déjà concrets
Le CHU de Limoges a lancé la mise en œuvre de son projet d’établissement pour anticiper et répondre à un environnement complexe et mobile qui nécessite une adaptation de l’outil hospitalo-universitaire au service des patients et des professionnels de santé.
D’importants chantiers organisationnels et de modernisation ont donc déjà débuté. Les grues et pelleteuses qui s’affairent actuellement pour bâtir le bâtiment Biologie Santé porté avec l’Université et le bâtiment médico-administratif sur le site de Dupuytren, ou pour améliorer encore l’accueil des résidents de l’EHPAD du Dr Chastaingt constituent sans doute la partie la plus visible de cet engagement.
En cours également : la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) constituée autour du CHU, le projet acté d’installation d’un cyclotron, le regroupement commencé d’écoles et instituts de formation paramédicale sur le site de Jidé, les téléconsultations AVC entre l’Unité Neuro-Vasculaire du CHU (UNV) 
Du concret très prochainement avec l’ouverture d’un Espace Rencontre Information  dédié aux patients atteints de cancer et leurs proches, le développement et la reconnaissance des équipes de recherche hospitalo-universitaires que valide la prochaine venue du directeur général de l’Inserm. Autant d’exemples du dynamisme des équipes de l’établissement et de l’engagement du CHU dans un plan de modernisation sans précédent.
Ce projet d’ancrage territorial se présente comme un levier de rayonnement et de changement pour un CHU solidaire, qui agit au service des valeurs d’expertise et d’accessibilité.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.