Le CHU de Limoges met en place une consultation traumatisme crânien léger (commotion cérébrale) pour les sportifs

Le CHU de Limoges vient de mettre en place une consultation spécifique pour les sportifs, victimes d’un Traumatisme Crânien léger (TC léger), appelé également commotion cérébrale. Il s’agit d’un traumatisme mal connu et souvent négligé. Pourtant, il peut engendrer des troubles ayant un retentissement sur les plans social, familial, professionnel.
Le traumatisme crânien léger appelé également commotion cérébrale correspondant à un choc direct ou indirect sur la tête provoquant un traumatisme au cerveau, accompagné ou non d’une perte de connaissance. Des symptômes peuvent apparaître immédiatement, ou dans les heures ou semaines qui suivent le traumatisme. 
Il s’agit d’un traumatisme fréquent dans la pratique des sports de contact. Pourtant, il est souvent négligé à tord. Car, si dans la majorité des cas les évolutions sont positives, de nombreux sportifs gardent des séquelles. Il s’agit d’un « handicap invisible » qui peut avoir des répercutions certes sur le plan sportif, mais également sur les plans social, familial et professionnel. Ces troubles peuvent mener à l’isolement du sportif. 
La consultation TC léger
Une prise en charge précoce du sportif victime d’un traumatisme crânien léger permet une récupération et la disparition des symptômes.
La consultation TC léger débute par un diagnostic clinique qui permet de confirmer le traumatisme. Ensuite, le médecin va réaliser un examen clinique, ainsi qu’une évaluation motrice et cognitive. Le sportif pourra en fonction du diagnostic obtenir des conseils pour la reprise sportive, la vie quotidienne, et l’hygiène de vie. Pour les joueurs présentant des difficultés persistantes, une prise en charge adaptée est prescrite. 
Mais avant tout cette consultation permet une réassurance de la personne, par la prise en compte de son handicap. 
La consultation s’adresse à tous les sportifs (dès 16 ans), victimes d’un traumatisme crânien léger. Elle a lieu les mercredi après-midi, de 14h à 18h, dans le service de neurochirurgie du CHU de Limoges.
A ce jour, il n’existe que deux autres consultations de ce type en France (Toulouse et Paris)
Pour tout renseignement et prise de rendez-vous : 05 55 05 65 24 ou href= »mailto:neurochirurgie@chu-limoges.fr »
Contacts presse : 
Maïté Belacel, chargée de communication – CHU de Limoges
05 55 05 63 51 – href= »mailto:maite.belacel@chu-limoges.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.