Autonomie : le CHU partenaire des artisans limousins

Le vieillissement de la population, le souci de préserver sa forme, les exigences de confort et de sécurité... Pour apporter les meilleures réponses aux évolutions profondes de la société et innover dans le domaine de l'autonomie et de la santé des personnes, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Limoges et les entreprises artisanales du Limousin (regroupées autour du CNISAM) mettent en commun leurs savoirs et savoir-faire.

Le vieillissement de la population, le souci de préserver sa forme, les exigences de confort et de sécurité… Pour apporter les meilleures réponses aux évolutions profondes de la société et innover dans le domaine de l’autonomie et de la santé des personnes, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Limoges et les entreprises artisanales du Limousin (regroupées autour du CNISAM) mettent en commun leurs savoirs et savoir-faire.
L’artisanat, acteur majeur de la santé et de l’autonomie des personnes
Des  travaux d’adaptation des logements sont nécessaires pour maintenir à leur domicile les personnes à mobilité réduite et pour respecter la loi handicap du 11 février 2005 qui impose aux Etablissements Recevant du Public (ERP) d’être accessibles aux personnes handicapées, à horizon 2015. Or ces aménagements requièrent de nouvelles connaissances environnementales, sanitaires, sociales et réglementaires. Pour aider  les professionnels de bâtiment à acquérir ces compétences la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat du Limousin a créé le Centre National d’Innovation Santé, Autonomie et Métiers (CNISAM). En lien avec les associations et les organisations professionnelles, le CNISAM accompagne les entreprises qui ont besoin d’appui, d’information, de conseils et de formations.

Le Centre National d’Innovation Santé, Autonomie et Métiers a choisi comme partenaire le CHU de Limoges, acteur de santé largement impliqué dans l’autonomie de la personne. Les différents services hospitalo-universitaires seront sollicités pour apporter leur expertise et enrichir les projets et formations conçus par le CNISAM. 

Axes du partenariat

Par convention, le CHU de Limoges et le CNISAM ont acté leur collaboration en matière de :
– prévention de la dépendance des personnes âgées à leur domicile (adaptation de l’habitat, présentation du Laboratoire Habitat Handicap (L2H) aux artisans du Bâti, démonstrations de technologies de l’information et la domotique au service de la sécurité des usagers en lien avec les électriciens domoticiens…),
– promotion d’un savoir-faire respectueux des artisans en matière de services dédiés aux personnes fragiles,
– prise en compte par les artisans de l’alimentation des spécificités et besoins nutritionnel des personnes âgées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.