Rendez-vous en ligne : le CHU de Nîmes + connecté + accessible

Le CHU de Nîmes (CHUN) est l’un des premiers CHU de France à adopter la prise de rendez-vous en ligne. Les patients peuvent désormais prendre directement rendez-vous par Internet. Ce service, gratuit et accessible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, s’inscrit dans une démarche plus globale de modernisation et de fluidification du parcours de soins de l’établissement nîmois, qui accueille près de 400 000 consultations par an.
Le CHU de Nîmes (CHUN) est l’un des premiers CHU de France à adopter la prise de rendez-vous en ligne. Les patients peuvent désormais prendre directement rendez-vous par Internet. Ce service, gratuit et accessible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, s’inscrit dans une démarche plus globale de modernisation et de fluidification du parcours de soins de l’établissement nîmois, qui accueille près de 400 000 consultations par an.
Quatre services pilotes. À partir du 17 mai, ce service de prise de rendez-vous en ligne est proposé dans un premier temps dans quatre services pilotes : ORL, Chirurgie orthopédique et traumatologique, Ophtalmologie et Centre de vaccinations internationales (CVI). Les patients peuvent y accéder via le site web du CHU (www.chu-nimes.fr) ou celui de MonDocteur (www.mondocteur.fr) (1).
En quelques clics, les patients, qui ont accès aux disponibilités des spécialistes, peuvent ensuite sélectionner le créneau qui leur convient le mieux. Ils bénéficient également de services innovants tels que le carnet de santé en ligne ou des alertes SMS pour être prévenus d’un nouveau créneau disponible ou d’un retard.
Dès le début de l’été, la prise de rendez-vous en ligne sera généralisée à l’ensemble des services du CHUN.
Un quotidien facilité. En plus du service rendu aux patients, MonDocteur facilite le quotidien des soignants et du personnel administratif du CHU. En effet, la prise de rendez-vous en ligne permet  de libérer les lignes téléphoniques (- 50 % d’appels reçus), de gagner en agilité dans la gestion des agendas médicaux et de dégager un temps précieux pour des tâches à plus forte valeur ajoutée. Les mails et SMS de rappel envoyés par MonDocteur en amont de la consultation préviennent également les oublis et retards des patients.
« Avec le déploiement de la prise de rendez-vous en ligne, le CHUN atteste, une fois de plus, de sa volonté de simplifier l’accès à ses spécialistes. La solution MonDocteur s’inscrit également dans une volonté de fluidification des liens ville-hôpital puisque des créneaux seront également spécialement dédiés aux médecins libéraux afin qu’ils puissent en faire bénéficier leurs patients », indique Martine Ladoucette, Directrice générale du CHU de Nîmes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.