Le CHU de Rennes réalise la 100e intervention sans chirurgie sur valve mitrale

La première implantation de clip sur valve mitrale, dite Mitraclip®, a été réalisée le 8 octobre 2012 au CHU de Rennes. Le 14 mai, l’établissement est devenu le 1er centre français à célébrer sa 100e intervention.
La première implantation de clip sur valve mitrale, dite Mitraclip®, a été réalisée le 8 octobre 2012 au CHU de Rennes. Le 14 mai, l’établissement est devenu le premier centre français à célébrer sa 100e intervention.
Composante du cœur située entre l’oreillette et le ventricule gauche, la valve mitrale est un clapet, constitué de 2 feuillets, qui bloque normalement le retour de sang vers l’oreillette lors de la contraction du ventricule gauche. Une fuite importante de cette valve peut dilater et empêcher le fonctionnement normal du cœur, provoquant un essoufflement. C’est pour répondre à l’impossibilité d’un remplacement chirurgical de la valve chez des patients trop fragiles pour supporter une opération à « à cœur ouvert » qu’un nouveau traitement a été mis au point : le Mitraclip®. 
Une technique mini-invasive. Au moyen d’une sorte d’agrafe, l’opération consiste à réunir les deux feuillets pour réduire l’importance de la fuite. Ce clip est positionné sans ouvrir le thorax, uniquement en passant par une veine au niveau du pli de l’aine : une opération peu invasive et un avantage indéniable en termes de récupération pour le patient. Il s’agit cependant d’une procédure longue et difficile, réalisée chez un patient sous anesthésie générale, et qui nécessite une équipe expérimentée incluant cardiologue interventionnel, chirurgien, échographiste, anesthésiste. 
Une expertise unique. Devant les résultats prometteurs des premières études, le CHU de Rennes s’est rapidement investi dans cette technique, devenant ainsi le 1er centre français en termes d’expérience. 
Depuis 2012, une centaine de patients ont ainsi pu être traités, avec des résultats très encourageants. Outre une réduction importante de leurs symptômes, ces derniers apprécient la simplicité des suites de l’intervention, avec un retour à domicile 48 heures après la procédure. Cette expérience est le fruit d’une expertise et de l’investissement de l’équipe médico-chirurgicale cardiologique du CHU de Rennes dans le traitement percutané des valves cardiaques (mitrale ou aortique).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.