Le CHU de Rouen fête ses 50 ans

Jeudi 24 novembre 2016, le CHU de Rouen célèbre un double anniversaire : son jubilé et les 150 ans de la naissance du Prix Nobel Charles Nicolle dont il porte le nom.
Jeudi 24 novembre 2016, le CHU de Rouen célèbre un double anniversaire  : son jubilé et les 150 ans de la naissance du Prix Nobel Charles Nicolle dont il porte le nom. 
Jeudi 24 novembre 2016 de 17h à 21h, au sein de la faculté de médecine et de pharmacie (bâtiment Stewart), le CHU de Rouen a rendez-vous avec son histoire. Une manifestation ouverte à tous (avec réservation) organisée en collaboration avec le Groupe d’histoire des hôpitaux de Rouen et la faculté de médecine et de pharmacie. 
Tout au long de cette soirée, se succéderont des tables rondes, des projections de photos, une grande conférence animée par Didier Raoult (professeur de microbiologie – faculté de Marseille), une évocation de la vie de Charles Nicolle par le comédien Olivier Saladin, le tout avec la participation du chœur et orchestre du CHU de Rouen sous la direction de Pierre Déchelotte. Une exposition retraçant 50 ans d’histoire du CHU (1965-2015) sera visible dans le hall du bâtiment Stewart. Une aventure qui rejoint celle du modèle "CHU" fondé sur le triptyque soin, enseignement, recherche ; une particularité française qui a fait le succès de la médecine française. 
Il était une fois les CHU…
Les CHU ont été créés par Ordonnance du 30 décembre 1958. Leur conception remonte à 1955, quand sous l’autorité du Pr Robert Debré, les deux institutions, l’hôpital et de la faculté, sont devenues partenaires pour donner naissance au CHU par convention constitutive.
A Rouen, cette convention a été signée le 21 juillet 1965, pour le centre hospitalier régional, par le Président du conseil d’administration, M. Bernard Tissot, maire de Rouen et pour l’École nationale de médecine et pharmacie, par son directeur, le Pr Jean Fleury, représentant le Recteur. On peut donc fixer à l’été 1965 la naissance officielle du centre hospitalier et universitaire de Rouen. Dès l’année suivante, en 1966, l’École nationale est devenue une Faculté et une université a été créée à Rouen associant Lettres, Sciences, Médecine et bientôt Droit.
Les 150 ans de Charles Nicolle
Depuis 1961, le plus grand hôpital de Rouen, le vieil "Hospice général" porte le nom de Charles Nicolle. De même que le CHU de Tunis avec qui il est jumelé. Charles Nicolle, né à Rouen le 21 septembre 1866 au n°5 de la rue du Cordier, est inscrit cette année pour le 150e anniversaire de sa naissance aux "Commémorations nationales 2016" retenues par le ministère de la Culture et de la Communication. Prix Nobel de médecine en 1928, ses recherches sur le typhus permirent d’épargner des milliers de vies humaines, notamment pendant la 1ère guerre mondiale. 
Charles Nicolle a partagé sa carrière entre les hôpitaux de Rouen (de 1894 à 1902) et la direction de l’Institut Pasteur de Tunis (de 1902 à sa mort en 1936). Il est inhumé dans l’Institut Pasteur de Tunis. Sur son tombeau sont gravés les rameaux entrelacés du pommier et de l’olivier, symboles de la Normandie et de la Tunisie.
Au-delà de l’hommage rendu le 24 novembre au sein du CHU, la mairie de Rouen organisera une cérémonie pendant laquelle le buste de Charles Nicolle – qui avait été volé -sera réinstallé sur la façade de sa maison natale rue du Cordier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.