Le CHU de Saint-Etienne classé 22e meilleur établissement de santé en France

Le Palmarès 2019 des Hôpitaux et Cliniques du magazine « Le Point » distingue de nouveau de Saint-Etienne en le classant dans le TOP 20 national de 42 spécialités. L'établissement confirme sa position de pôle de référence avec sa 22ème place au tableau d’honneur. "Une reconnaissance de l’excellence de l’établissement et de la qualité du travail de l’ensemble des équipes hospitalières engagées au quotidien dans la prise en charge des patients du territoire." se félicite la direction générale.
Le Palmarès 2019 des Hôpitaux et Cliniques du magazine  Le Point  distingue de nouveau de Saint-Etienne en le classant dans le TOP 20 national de 42 spécialités. L’établissement confirme sa position de pôle de référence avec sa 22ème place au tableau d’honneur. "Une reconnaissance de l’excellence de l’établissement et de la qualité du travail de l’ensemble des équipes hospitalières engagées au quotidien dans la prise en charge des patients du territoire." se félicite la direction générale.
En très bonne place dans 42 spécialités, le CHU de Saint-Etienne apparaît dans le TOP 10 de 8 spécialités
–  2ème en France pour le cancer de la peau
–  4ème en France pour la pose des stimulateurs cardiaques
–  7ème en France pour la rhumatologie
–  9ème en France pour la prise en charge du diabète
–  9ème en France pour les ligaments du genou
–  9ème en France pour la chirurgie de la cheville
–  10ème en France pour l’infarctus du myocarde
–  10ème en France pour l’audition
Pour figurer au classement, un établissement doit fournir un service médical et chirurgical complet. Cette année, sur les 1 153 interrogés, pour 76 spécialités médicales et 44 chirurgicales, 659 établissements ont été évalués. Les enquêteurs prennent en compte les réponses des établissements à leur questionnaire, les moyens matériels et humains dont disposent les établissements ainsi que les données du Programme médicalisé des systèmes d’information (PMSI) les concernant. Cette base permet d’analyser finement les actes médicaux et chirurgicaux réalisés au sein des établissements.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.