Le CHU de Saint-Etienne rejoint la communauté Cristal-Net

Après les Hospices Civils de Lyon, l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Reims, Grenoble, le CHU de Saint-Etienne fait le choix de la solution Cristal-Net.

Après les Hospices Civils de Lyon, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Reims, Grenoble, le CHU de Saint-Etienne fait le choix de la solution Cristal-Net.

Le CHU de Saint-Etienne a signé en juillet 2008 une convention pour l’utilisation en logiciel libre (open source) de la solution Cristal-Net, convention COLIBRIS (communauté du logiciel libre en santé).

Si le progiciel Cristal-Net est d’ores et déjà largement répandu sur le territoire, c’est la première fois qu’un CHU adhère selon ce nouveau mode de diffusion.

En quelques semaines, les équipes techniques et métiers du CHU de Saint-Etienne, aidées par celles de Grenoble, ont démarré l’informatisation du Circuit du Médicament sur plusieurs unités de soins, cet exploit étant rendu possible par l’adéquation de Cristal-net et sa facilité de déploiement.

Sa couverture fonctionnelle, sa simplicité, son adéquation avec les pratiques et le fonctionnement hospitalier ont en effet convaincu l’ensemble des professionnels. Le modèle de gouvernance proposé, notamment l’implication des soignants dans le choix des évolutions, la qualité et la réactivité des équipes, l’industrialisation et le caractère pérenne de la solution ont également largement séduit la communauté hospitalière.

Les Directions générales se félicitent de ce rapprochement qui favorisera les échanges et la mutualisation entre les équipes, entre les établissements mais également la dynamique régionale autour du système d’information santé en Rhône-Alpes (SISRA), garant des échanges interopérables entre acteurs de santé dans la région.

Plus d’information sur Cristal-net

Contact :
M. Jean-Philippe DESCOMBES, Directeur
Direction du Système d’Information et de l’Informatique – CHU de Grenoble
Tel. 04 76 76 50 30 – href= »mailto:jpdescombes@chu-grenoble.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.