Le CHU de Tours, Centre d’excellence pour l’autisme

Le projet EXAC-T, porté par le CHU de Tours, obtient la labellisation Centre d’excellence dans le domaine de l’autisme et des troubles du neuro-développement. Une distinction qui salue l’implication et l’expertise des équipes tourangelles en matière de recherche, de soins et de formations sur l’autisme.
Le projet EXAC-T, porté par le CHU de Tours, obtient la labellisation Centre d’excellence dans le domaine de l’autisme et des troubles du neuro-développement. Une distinction qui salue l’implication et l’expertise des équipes tourangelles en matière de recherche, de soins et de formations sur l’autisme. 
Tours, avec Montpellier et Paris, est l’un des trois centres répartis sur le territoire national qui se sont distingués dans le cadre de l’appel à projets national «Identification des centres d’excellence dans le domaine des troubles du neuro-développement et de l’autisme», lancé au printemps 2019.

Une meilleure coordination de la recherche au service des patients et de leur famille

Cette labellisation, décernée par la délégation interministérielle à la Stratégie Autisme et Neuro-développement (associant le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministère des Solidarités et de la Santé), a pour objectif de permettre une structuration de la recherche, une meilleure diffusion des avancées scientifiques et le développement des collaborations avec les équipes nationales et internationales. Avec à la clé une optimisation des soins et de la prise charge des patients et de leur famille sur le territoire du Grand Ouest.

Un noyau d’equipes transdisciplinaires

Le projet EXAC-T «Excellence in Autism Center-Tours», vise ainsi à fédérer, autour d’une expertise reconnue depuis 50 ans dans le diagnostic, l’évaluation, les interventions, la formation et la recherche dans l’autisme, un ensemble d’équipes hospitalières et de recherche labellisées, tourangelles, régionales et interrégionales. Il repose pour cela sur un noyau d’équipes ayant depuis de nombreuses années des collaborations transdisciplinaires actives: 
– les Unités Cliniques dédiées aux troubles du spectre de l’autisme et troubles du neuro-développement
 – le CRA, Centre Ressource Autisme Centre-Val de Loire CVL (enfant, adulte); 
– l’Unité de recherche mixte (UMR 1253 INSERM, Université de Tours) couvrant les champs de la recherche fondamentale, préclinique, clinique et en sciences sociales: équipe Psychiatrie Neurofonctionnelle, équipe Neurogénomique & Physiopathologie Neuronale, équipe Imagerie, Biomarqueurs & Thérapie; 
– le Centre d’Investigation Clinique et d’innovation Technologique
 – les Départements de formation universitaire initiale, continue de l’université de Tours et non universitaire, 

Un plus large partage de données et d’expertises

Ce projet s’intègre à l’axe d’excellence «Neuropsychiatrie et technologies pour la santé» du CHU de Tours. Il dynamisera les interfaces existantes avec les équipes de recherche regroupées en structure fédérative de recherche SFR 4226 (UMR 7247, UMR 7295, Polytech Tours). Il offrira via le réseau des Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest (HUGO) une structuration permettant la diffusion des expertises cliniques et de recherche des CRA Centre-Val de Loire, Bretagne et Pays de Loire, des centres de référence et de compétence pour la déficience intellectuelle et les anomalies du développement et des réseaux du Groupement interrégional de recherche clinique et d’innovation (GIRCI). Le projet offrira ainsi l’opportunité de partager un même modèle organisationnel de recueil et d’exploitation des gisements de données cliniques.
Cette organisation positionnera EXAC-T comme acteur majeur du réseau national des données de santé et comme porteur au niveau international pour candidater aux appels d’offre européens. Ce projet s’inscrit enfin dans un partenariat très actif avec les représentants des usagers, partenariat qui a toujours constitué un des fondements du travail de l’équipe de Tours. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.