Le CHU grand partenaire de la Métropole Rouen Normandie

Carte maîtresse de la Métropole, le CHU-Hôpitaux de Rouen partage les ambitions du poumon économique de la Normandie. Partenaires sur de nombreux projets en lien avec l’innovation, le développement durable, les deux entités viennent de se doter d’outils et de cadres souples afin de poursuivre leurs coopérations au bénéfice de la dynamique métropolitaine.
Carte maîtresse de la Métropole, le CHU-Hôpitaux de Rouen partage les ambitions du poumon économique de la Normandie. Partenaires sur de nombreux projets en lien avec l’innovation, le développement durable, les deux entités viennent de se doter d’outils et de cadres souples afin de poursuivre leurs coopérations au bénéfice de la dynamique métropolitaine. En matière de transport, le prolongement de la ligne 4 du Tram améliorera l’ancrage du CHU dans l’agglomération. A son chapitre culture, la convention réserve une place aux collaborations artistiques avec le CHU, une reconnaissance de la qualité de la programmation. L’établissement est également un éditeur de plusieurs supports print, tv et numériques et à ce titre, il pourra relayer les grands événements qui enthousiasment le public rouennais.
La Métropole Rouen Normandie soutient le progrès médical par sa contribution au financement de projets d’innovation et investissements biomédicaux d’importance du le CHU de Rouen tels que la plateforme de stéréotaxie ou le Médical Training Center (MTC).
 Demain, de nouveaux partenariats sont programmés dans le développement du numérique, la protection de l’environnement, l’accès à la culture… Des publics feront l’objet d’attentions particulières comme les étudiants en formations médicale et paramédicale sur le campus du CHU de Rouen. Ils bénéficieront de facilités de la part de la Métropole.
 Recherche : Soutenir l’innovation et les techniques de formations les plus innovantes dans le domaine de la sante
Le CHU ouvrira son Médical Training Center à l’automne 2016, avec le soutien de l’Etat, de la Région Normandie, de la Métropole et de l’Université de Rouen Normandie. Ce centre pluridisciplinaire d’excellence situé au sein du campus hospitalo-universitaire de Martainville et de la zone d’activité « Rouen Innovation Santé » est destiné, à l’échelle régionale, nationale et internationale, à entrainer en formation de nombreuses équipes médicales et paramédicales et à contribuer à la diffusion des innovations technologiques. La Métropole participe au financement de l’installation ou de l’acquisition d’équipements innovants. Cette action s’inscrira notamment dans le cadre de la stratégie de la Communautés d’universités et d’établissements (COMUE) qui retient l’innovation diagnostique et thérapeutique pour la santé et le bien-être comme l’un de ses axes d’excellence en matière de recherche et d’innovation.
Attractivité : Renforcer et valoriser l’image du territoire métropolitain
Salons, conférences… la Métropole de Rouen et le CHU de Rouen participeront à la promotion des compétences reconnues du territoire en matière de soins, de recherche clinique, d’innovation organisationnelle ou technologique, auprès des acteurs économiques locaux, nationaux et internationaux. Le but est de valoriser l’ensemble du pôle innovation santé de la métropole et sa zone d’activité économique, en France et à l’international, et de renforcer l’attractivité du CHU pour ses recrutements dans le domaine médical et scientifique.
De son côté, le CHU collaborera à la mise en œuvre de la stratégie économique de la Métropole – notamment sa stratégie tertiaire. Il participera aux instances de gouvernance de Rouen Innovation Santé  afin de partager le programme d’animation, de promotion et de prospection, de recensement des événements,  de congrès ou colloques au rayonnement national ou international qu’il pourra organiser. La Métropole soutiendra la politique d’attractivité du CHU en direction des médecins et chercheurs venant d’autres régions ou de l’étranger pour leur faire connaître les ressources et les opportunités du territoire.
Mobilité : Partager une stratégie commune en matière de mobilité durable des personnels
La Métropole et le CHU de Rouen poursuivront la démarche engagée dès 2007 pour accompagner et promouvoir auprès des personnels du CHU un plan de mobilité limitant l’usage des véhicules individuels au profit de la marche à pied, de l’utilisation de vélos, du covoiturage  ou des transports en commun. La démarche a permis de bâtir un plan d’actions exemplaire, tant sur le fond que sur le mode de gouvernance.
La participation financière de la Métropole et du CHU, prévue dans la convention de mise en œuvre du Plan de Déplacement d’Entreprise (PDE) signée le 11 février 2015 permet de motiver les agents et de les inciter à modifier leurs comportements en matière de mobilité.
Transports : Améliorer l’accessibilité a l’hôpital Charles Nicolle
La Métropole Rouen Normandie et le CHU de Rouen s’attacheront à améliorer l’accessibilité pour les patients et la qualité de vie des personnels en recherchant de nouvelles possibilités d’accès et de stationnement. Une des orientations sera le prolongement de la ligne 4 du TEOR de la gare actuelle jusqu’à l’hôpital Charles-Nicolle. Par ailleurs, le projet d’implantation de la future gare rive sud et son impact sur les échanges avec le CHU sont à prendre en compte.
Culture : Organiser la coopération culturelle
Lieu de diffusion de propositions artistiques et culturelles, le CHU conduit une politique dans les différents espaces des sites hospitaliers à l’attention des patients, des visiteurs, du personnel soignant. Dans le cadre des événements organisés par la Métropole Rouen Normandie, le CHU proposera des espaces (halls, unités, chambres, …) pour accueillir des spectacles, des ateliers, des expositions, des conférences ou des résidences d’artistes. En résonance, la Métropole Rouen Normandie incitera les équipements qu’elle soutient à intégrer dans leurs réflexions, programmations ou diverses actions, les axes culturels et artistiques développés par le CHU. 
Des actions visant à faire découvrir les différents musées métropolitains seront menées en direction des patients, des visiteurs, du  personnel soignant :
–         Visites des musées métropolitains
–         Réalisation de projets  expérimentaux qui auront une double finalité : favoriser la rencontre des dispositifs et structures culturels avec des publics spécifiques (malades souffrant de la maladie d’Alzheimer, personnes âgées, personnes en situation de handicap…) et dont les travaux pourront être valorisés, utilisés par le plus grand nombre.
–         Ateliers de pratique artistique en lien avec les différentes programmations culturelles de la MRN
Le CHU : lieu patrimonial
Le CHU est historiquement lié à son territoire, et à ce titre, ses patrimoines architecturaux, mobiliers et immatériels doivent être valorisés par leur inscription dans les programmes semestriels de visites du Label Villes et Pays d’art et d’histoire (VPAH). Ces sites peuvent accueillir des visites guidées pour les nouveaux personnels arrivants ou participer aux Journées Européennes du Patrimoine.
Les collections du Musée Flaubert méritent aussi une valorisation particulière. Enfin, il sera utile de faire connaître les résultats et contenus de l’étude ethnologique sur le patrimoine immatériel et mémoire du CHU ;
Le CHU : relais d’information
Le CHU et ses différents sites disposent de supports d’informations et de communication diversifiés, magazine institutionnel, télé interne, site web qui vont participer à la diffusion de l’actualité culturelle de la Métropole Rouen Normandie.
Le Musée Flaubert dans le sillage des musées métropolitains
Une collaboration sera initiée entre le musée du CHU et la Réunion des Musées Métropolitains.
Soutien financier
La Métropole soutiendra les actions culturelles du CHU–Hôpitaux  de Rouen par une subvention annuelle forfaitaire de 15 000 € pendant  la durée de la convention.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.