Le CHU se mobilise pour l’Asie du Sud-Est

Dans le cadre de l'aide humanitaire au profit des pays touchés par le séisme en Asie du Sud-Est, le Directeur Général du CHU et Le Président de la Commission Médicale d'Etablissement ont proposé dans un courrier commun que tous les agents donnent 1 heure de leur temps à la rénovation d'un Centre Hospitalier dans la région. Cette heure de solidarité se traduira pour tous les agents volontaires par un abattement de 1/150ème sur la paye du mois de février.

Dans le cadre de l’aide humanitaire au profit des pays touchés par le séisme en Asie du Sud-Est, le Directeur Général du CHU et Le Président de la Commission Médicale d’Etablissement ont proposé dans un courrier commun que tous les agents donnent 1 heure de leur temps à la rénovation d’un Centre Hospitalier dans la région.

Cette heure de solidarité se traduira pour tous les agents volontaires par un abattement de 1/150ème sur la paye du mois de février.

Monsieur le Professeur SCHMIDT, responsable des urgences, sera en charge de définir ce projet et d’apporter les fonds recevables sous forme de matériel et fournitures médicales.

Le choix de cet hôpital sera officialisé en lien avec le Ministère de la santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.