Le CHUGA délocalise l’accueil de ses Urgences dans un contexte « Hôpital sous Tension »

La direction générale et la commission médicale du CHUGA félicitent l’ensemble du personnel des Urgences qui a fait preuve d’un grand professionnalisme pour adopter un nouveau mode de fonctionnement dans une période d’afflux de patients.

La direction générale et la commission médicale du CHUGA félicitent l’ensemble du personnel des Urgences qui a fait preuve d’un grand professionnalisme pour adopter un nouveau mode de fonctionnement dans une période d’afflux de patients. 

Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes (CHUGA) a basculé l’entrée de ses Urgences adultes sur le site Nord (Hôpital Michallon) dans la nuit du 10 au 11 janvier 2017. Une opération réussie dans un contexte délicat, l’établissement ayant déclenché son dispositif « Hôpital Sous Tension » notamment du fait de l’importante épidémie de grippe.  
« Nous avons profité de cette délocalisation pour améliorer l’accueil et la prise en charge des patients et usagers des Urgences, notamment en séparant les flux entre les patients arrivant couchés et les patients arrivant debout » explique Sandrine Brasselet, directrice du Pôle Urgences et Médecine Aigue au CHU Grenoble Alpes.
« Nous avons également mis en place des box d’évaluation permettant aux professionnels soignants de faire un premier diagnostic dans des conditions de confidentialité. Ce nouvel accueil des Urgences nous permet aujourd’hui de revoir notre organisation de travail. C’est aussi un vrai gain de temps dans le parcours de soin des patients » ajoute le Docteur Paquier, responsable des Urgences adultes nord.  
Cette opération de bascule des Urgences s’inscrit dans le cadre d’un vaste chantier de modernisation du CHU Grenoble Alpes avec la construction d’un Nouveau Plateau Technique, un bâtiment ultra performant dédié aux urgences et aux réanimations. Ce programme optimisera l’activité urgences de CHUGA, établissement de référence et de recours des hôpitaux de l’arc alpin qui desservent un bassin de vie de 2 millions de personnes. 
Avec près de 230 000 cas traités par le SAMU, plus de 100 000 passages aux urgences, près de 5 000 interventions au bloc opératoire d’urgence, près de 2 000 sorties héliportées et plus de 1 000 déchocages par an en moyenne, le CHUGA est le centre de référence du réseau de soins en traumatologie de l’arc Alpin. 
L’an dernier, 700 polytraumatisés graves ont ainsi été accueillis au Trauma Center du CHUGA, un chiffre qui fait de ce service dédié aux urgences vitales le premier de France. 
La construction de ce nouveau plateau technique permettra ainsi au CHUGA de maintenir ce niveau d’excellence. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.