Le conseil exécutif : une institution en développement

Nouveauté incontestable de la prochaine réforme du fonctionnement interne des établissements publics de santé, le Conseil Exécutif occupe désormais une place importante dans le paysage institutionnel du CHU de Pointe-à-Pitre. Cette instance renforce la légitimité des décisions internes, tout en assurant la cohésion des établissements.

Nouveauté incontestable de la prochaine réforme du fonctionnement interne des établissements publics de santé, le Conseil Exécutif occupe désormais une place importante dans le paysage institutionnel du CHU de Pointe-à-Pitre. Cette instance renforce la légitimité des décisions internes, tout en assurant la cohésion des établissements.

Composé à parité de 15 membres (7 représentants de la CME, 7 représentants de la Direction et du Doyen de l’UFR de Médecine) et présidé par le Directeur Général, le Conseil Exécutif du CHU de Pointe-à-Pitre s’est déjà réuni à quatre reprises.
– le 06 juillet, le Conseil Exécutif installait ses membres et examinait la réforme de la nouvelle gouvernance hospitalière ;
– le 29 septembre il adoptait le règlement intérieur de l’Internat, étudiait les orientations budgétaires 2005, mettait en place des pôles d’activités au CHU, définissait de façon collégiale le mode d’élaboration du Projet d’Etablissement et déterminait la politique de recrutement et d’attractivité médicale,
– le 07 décembre, le conseil exécutif a arrêté le périmètre des pôles du CHU ainsi que les transferts de service inhérents à la création des pôles uro-néphrologie et thorax. D’autres sujets ont été abordés : les orientations en matière d’attractivité médicale, la mise en oeuvre des projets relatifs au plateau technique de biologie moléculaire et au centre des ressources biologiques et aux modalités de partenariat avec le CHBT concernant l’activité opératoire d’ophtalmologie.
– le 23 décembre le Conseil Exécutif appréciait l’état d’avancement de l’exécution des différents programmes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.