Le CRERA, une dynamique régionale pour la personne avec autisme

Une personne sur 200 présente un autisme ou un trouble apparenté. Le Centre Régional d'Études et de Ressources de l'Autisme des Pays de la Loire (CRERA), qui vient d'être inauguré au CHU d'Angers, a pour ambition d'améliorer les conditions de diagnostic dans la région, d'informer sur les prises en charge et de participer à la recherche.

Une personne sur 200 présente un autisme ou un trouble apparenté. Le Centre Régional d’Études et de Ressources de l’Autisme des Pays de la Loire (CRERA), qui vient d’être inauguré au CHU d’Angers, a pour ambition d’améliorer les conditions de diagnostic dans la région, d’informer sur les prises en charge et de participer à la recherche.

En Pays de la Loire, et pour le seul handicap de l’autisme, ce sont plus de 6 800 personnes qui sont atteintes. L’autisme touche sévèrement au développement de l’individualité et au rapport aux autres. Troubles du contact et des relations sociales, troubles de la communication, comportement répétitifs, intérêts restreints sont autant de facteurs qui mettront la personne en situation de handicap toute sa vie.

La diversité des manifestations de l’autisme et des TED est telle qu’il convient d’évoquer l’autisme au pluriel. De même, sa prise en charge doit être envisagée dans un très large spectre allant de l’accompagnement léger à l’appel aux structures spécialisées, impliquant à la fois les secteurs sanitaire, médico-social et pédagogique.

C’est précisément ce qu’a voulu impulser le « plan autisme 2004-2007 » en prévoyant la création d’un Centre Ressource Autisme par région. Celui des Pays de la Loire, promu par le CHU d’Angers en co-gestion avec l’association Sésame Autisme 44, a récemment ouvert ses portes. Coordonné par le Docteur Guy Dupuis, il dispose d’une antenne sanitaire au CHU d’Angers (49) et d’une antenne médico-sociale à St-Herblain (44).

Le Centre Régional d’Études et de Ressources de l’Autisme des Pays de la Loire (CRERA) s’adresse à la fois aux personnes présentant un autisme ou un TED, à leur famille et aux professionnels. Ce centre a pour ambition d’améliorer les conditions de diagnostic dans la région, d’informer sur les prises en charge et de participer à la recherche.

C’est cette dynamique régionale en faveur de la personne avec autisme qui a été saluée vendredi 11 avril 2008 à l’occasion de l’inauguration du CRERA.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.