Le Cyclotron de l’AP-HP, un plus pour 68 000 patients d’Ile de France

Inauguré le 24 novembre 2009, le cyclotron de l'AP-HP apporte une nouvelle garantie dans la prise en charge des 68 000 patients souffrant de cancer et soignés à l'AP-HP, soit un tiers des patients d'Ile-de-France. En sécurisant et fluidifiant l'approvisionnement des TEP (Tomographie par Emissions de Positons) de la région parisienne, cet équipement va assurer la continuité des examens d'imagerie des malades avec des traceurs à courte durée de vie. Le cyclotron témoigne de la volonté de l'AP-HP d'améliorer tout à la fois les soins et la recherche en cancérologie, dans l'esprit du nouveau plan cancer national 2009-2013.

Inauguré le 24 novembre 2009, le cyclotron de l’AP-HP apporte une nouvelle garantie dans la prise en charge des 68 000 patients souffrant de cancer et soignés à l’AP-HP, soit un tiers des patients d’Ile-de-France. En sécurisant et fluidifiant l’approvisionnement des TEP (Tomographie par Emissions de Positons) de la région parisienne, cet équipement va assurer la continuité des examens d’imagerie des malades avec des traceurs à courte durée de vie. Le cyclotron témoigne de la volonté de l’AP-HP d’améliorer tout à la fois les soins et la recherche en cancérologie, dans l’esprit du nouveau plan cancer national 2009-2013.

Le cyclotron est un accélérateur de particules, qui permet de produire des molécules à courte durée de vie, destinées à faire fonctionner les caméras TEP. La tomographie par émission de positons (TEP) est un examen d’imagerie médicale essentiellement utilisé en cancérologie, qui a permis d’améliorer fortement les diagnostics et les traitements. L’AP-HP est équipée de sept appareils TEP. A terme, d’autres spécialités médicales pourront bénéficier des progrès de la TEP, comme la cardiologie ou la neurologie.

Le cyclotron au service de la recherche
Le cyclotron de l’AP-HP associé à une plateforme de recherche située au sein de l’IUH permettra la mise au point de nouvelles molécules radiopharmaceutiques destinées à la recherche clinique. Cette plateforme aura également une vocation de recherche fondamentale, grâce au laboratoire d’imagerie créé par l’IUH de Saint Louis.

Le cyclotron de l’AP-HP, construit par la société pharmaceutique IBA, sur un terrain mis à disposition par l’AP-HP à l’hôpital Saint-Louis résulte d’un partenariat entre l’AP-HP, IBA Molecular, l’Université Paris Diderot-Paris 7 et l’Institut Universitaire d’Hématologie (IUH).

Ce projet a reçu l’aide financière de l’INCA, du cancéropôle Ile de France et de la région Ile de France.

L’inauguration se déroulera en présence du Pr. François Sigaux, directeur de l’Institut Universitaire d’Hématologie (Université Paris-Diderot), de Philippe Sudreau, directeur de l’hôpital Saint-Louis (AP-HP), de Florence Lalardrie, chef de projet Direction de la Politique Médicale de l’AP-HP, du Pr. Pascal Merlet, coordonnateur médical et de François Labarre, General Manager IBA France – Benelux

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de la Réunion, se préparer au cyclone

Au cours de la nuit du 20 au 21 février dernier, l’île de la Réunion a évité le choc qu’aurait pu causer le cyclone baptisé Freddy, finalement passé à environ 190 km de ses côtes. Face à l’alerte orange, le CHU de la Réunion a lancé son plan cyclone pour anticiper les conséquences d’une potentielle catastrophe. Retour sur les mesures mises en place.

MARADJA, une décennie à accompagner les jeunes atteints de cancers

En France, environ neuf cent adolescents (15-18 ans) et mille quatre cent jeunes adultes (18-25 ans) sont touchés chaque année par le cancer. Au CHU de Bordeaux, un lieu particulier leur est destiné, MARADJA (Maison Aquitaine Ressources pour Adolescents et Jeunes Adultes), qui fête ses dix ans. Nous y avons rencontré Lucile Auguin, traitée à vingt-trois ans pour une leucémie aiguë.

Lactarium Raymond Fourcade, la page se tourne à Bordeaux

Le 5 décembre dernier, sur le site de l’hôpital Haut-Lévêque (Pessac), était posée la première pierre du futur Lactarium Raymond Fourcade. Le projet qui sera livré l’an prochain, 1200 m2 de bâti neuf doté d’équipements dernier cri, doit venir “conforter la place du CHU de Bordeaux comme le plus important lactarium au niveau national” ; et prendre le relais de l’actuel site de production basé à Marmande (Lot-et-Garonne), en fonctionnement depuis près d’un demi-siècle et que le CHU avait acquis en 2012.

Dr Jean-Victor Blanc : « On sort des tabous qui ont trop longtemps englobé les troubles psychiques »

Changer le regard du grand public sur la santé mentale. C’est la mission que s’est donné Jean-Victor Blanc, psychiatre à l’hôpital Saint Antoine à Paris et auteur du livre Pop & Psy. Et pour déstigmatiser et sensibiliser le plus grand nombre aux troubles psychiques, quoi de plus accessible que d’utiliser les films et les séries. Rencontre.