Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le management hospitalier au féminin en 10 épisodes !

Le management hospitalier au féminin en 10 épisodes ! Elles ont suivi un cursus d’excellence et ont atteint le plus haut niveau d’expertise dans leur domaine. Aujourd'hui, elles sont à la tête des plus grands établissements hospitaliers de France et d'Europe. Ce sont les directrices générales de CHU. 11 femmes* sur les 32 managers de centres hospitaliers universitaires…

Elles ont suivi un cursus d’excellence et ont atteint le plus haut niveau d’expertise dans leur domaine. Aujourd’hui, elles sont à la tête des plus grands établissements hospitaliers de France et d’Europe. Ce sont les directrices générales de CHU. 11 femmes* sur les 32 managers de centres hospitaliers universitaires…
La fonction publique hospitalière est marquée par un taux de féminisation important qui masque des situations contrastées. Si dans les postes de responsabilités médicales, des marges de progression importantes existent en matière de parité, le profil des directeurs d’hôpital lui, a largement évolué ces dernières années. Depuis plus de quinze ans, on observe une parité parfaite entre hommes et femmes dans les reçus aux concours externe et interne de directeur d’hôpital de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) à Rennes. Cela a conduit à féminiser progressivement le corps, dont le nombre de femmes augmente de façon croissante : près de 39% en 2014. Ce nombre est plus important encore dans les CHU où l’on dénombre près de 45% de femmes, tous postes confondus. Ce mouvement a entraîné une féminisation progressive des chefs d’établissement. Parmi les 32 CHU/CHR, on compte 10 femmes à ce jour, 11 femmes à partir du mois d’avril, soit plus du tiers des directeurs généraux de CHU (34%).
Pour la journée internationale des femmes, le 8 mars 2019, elles témoignent en vidéo sur Réseau CHU de leur histoire professionnelle. En exclusivité, elles livrent leur conception du management hospitalier et leur vision du pouvoir

A découvrir 

Un clip de 3 minutes reprenant des extraits de l’entretien que chacune d’elles a accordé à la caméra de RESEAU CHU

Ce qu’elles en disent :

« Les femmes ont une approche transformationnelle, l’objectif de faire avancer, de réaliser les projets » : Catherine Geindre, présidente de la Conférence des directeurs généraux de CHU, directrice générale des Hospices civils de Lyon

« Des stéréotypes, un sexisme ordinaire, un peu de condescendance, un peu de délégitimation subtile…» : Chantal Carroger, directrice générale du CHU de Besançon

« La première fois que j’ai été obligée de prendre un congé maternité, il a fallu que j’organise une délégation de gestion » : Monique Sorrentino, directrice générale du CHU de Grenoble Alpes

« Au début de ma carrière, être une femme m’a semblé être un frein » : Véronique Desjardins, directrice générale du CHU Rouen

« Nous avons encore des progrès à faire en termes de parité » : Cécile Jaglin-Grimonprez, directrice générale du CHU d’Angers

« Les femmes qui sont arrivées à ces postes-là sont des lutteuses qui ont un caractère bien trempé et dont le mode de management peut être regardé comme relativement surprenant, inhabituel», remarque Marie-Odile Saillard, directrice générale du CHR de Metz-Thionville. Et aux jeunes, elle conseille «de capitaliser sur l’effort considérable accompli par deux ou trois générations de femmes qui ont fait en sorte que l’on en soit là aujourd’hui!»

« J’entends encore beaucoup que nous avons été nommées parce que nous sommes des femmes » : Marie-Noëlle Gerain-Breuzard, membre du bureau de la Conférence des directeurs généraux de CHU, directrice générale du CHU de Tours directrice générale du CHU de Tours

 « Pendant des siècles les hôpitaux ont été congréganistes et tenus par des religieuses. C’était déjà un management féminin » : Danielle Portal, directrice générale du CHU d’Amiens 

 « Le management au féminin ? Une particularité de genre dans laquelle je ne me reconnais pas » : Dominique de Wilde, directrice générale du CHU de Reims

« Si la parité n’est pas « un objectif en soi », il convient de favoriser l’égalité professionnelle à tous les niveaux » : Véronique Anatole-Touzet, vice-présidente de la Conférence des directeurs généraux de CHU, directrice générale du CHU de Rennes

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Première greffe française de larynx : récit d’une performance lyonnaise

Pour la première fois en France, un larynx a été greffé sur une femme les 2 et 3 septembre dernier. Deux mois et demi après cette opération spectaculaire qui a mobilisé douze chirurgiens issus des Hospices Civils de Lyon et autres CHU français durant vingt-sept heures, le CHU lyonnais communique sur le sujet. Quant à la patiente âgée de 49 ans, elle pourrait retrouver durablement l’usage de la parole vingt ans après l’avoir perdue.

Etudes de Médecine : Romuald Blancard ou l’un des visages de l’ouverture du 2e cycle à la Réunion

Depuis septembre, il fait partie de la première promotion d’étudiants en médecine de quatrième année de La Réunion. Pour Réseau CHU, Romuald Blancard a accepté de nous parler de l’ouverture du deuxième cycle des études médicales sur son île, mais pas seulement. Son parcours atypique, son stage en psychiatrie, ses rêves jamais trop grands etc. ont été abordés dans les locaux du nouveau campus bioclimatique de Sainte-Terre. Sans langue de bois.

Le CHU de La Réunion a pris la vague rose

La seizième édition de la Run Odysséa Réunion s’est tenue les 4 et 5 novembre sur le site de l’Étang-salé, dans l’ouest de la Réunion, et ce malgré une météo capricieuse qui a bien failli compromettre l’opération. 275 000 euros ont été récoltés. Un succès auquel est associé le CHU de la Réunion, partenaire pour la première fois cette année, et dont le baptême de l’eau a été placé sous le signe de la prévention. Reportage.