Le Dossier Hospitalier Patient tient ses promesses

Participant à la modernisation d'ensemble engagée à l'AP-HP le Dossier Hospitalier Patient (DHP) est un des plus ambitieux projets de restructuration du système d'information. Son ambition : optimiser la prise en charge du patient et faciliter la décision thérapeutique par un accès simplifié des professionnels au dossier médical dans le cadre d'un dispositif garantissant la confidentialité et la sécurité des données. Les premières applications sont à la hauteur des attentes.

Participant à la modernisation d’ensemble engagée à l’AP-HP le Dossier Hospitalier Patient (DHP) est un des plus ambitieux projets de restructuration du système d’information. Son ambition : optimiser la prise en charge du patient et faciliter la décision thérapeutique par un accès simplifié des professionnels au dossier médical dans le cadre d’un dispositif garantissant la confidentialité et la sécurité des données. Les premières applications sont à la hauteur des attentes.

Améliorations tangibles de l’organisation
D’ores et déjà des progrès tangibles sont enregistrés :
– La fiabilisation de l’identité a permis une diminution de plus de la moitié du nombre de doublons,
– Un dossier minimum commun hôpital intégrant les résultats d’examens biologiques ou radiologiques ainsi que l’image est déjà déployé sur plus de deux tiers de ses hôpitaux et sera généralisé à l’ensemble de l’AP-HP fin 2008. Il permettra à l’AP-HP de participer à l’expérimentation régionale d’échange d’information par messagerie sécurisée ou de mener une expérimentation de dossier partagé avec la ville et le patient.
– La prescription informatisée est déjà déployée dans la moitié des services cliniques des hôpitaux de court séjour et totalement dans les hôpitaux de soins de suite et de réadaptation.
– La gestion des plannings opératoires est opérationnelle dans 11 hôpitaux et sera déployée dans les autres sites d’ici septembre 2009.
– L’outil de gestion des réunions de concertation pluridisciplinaire en cancérologie (RCP), première étape du dossier de cancérologie commun régional, a été déployé en 2007 dans l’ensemble des 21 hôpitaux concernés et couvre aujourd’hui plus de 60% des RCP de l’AP-HP.
– Le nouveau système de gestion de laboratoire, basé sur le modèle de dossier unique, partagé et inter opérable, est en cours d’installation et concerne 15 hôpitaux. Fin 2010, l’ensemble des hôpitaux en seront équipés.

Une généralisation en 4 temps
Au cours du dernier trimestre 2009, un serveur d’identité unique commun à l’ensemble des hôpitaux sera mis en place.
La deuxième étape, d’une durée de 18 mois, sera consacrée à l’adaptation du logiciel fourni par l’éditeur aux besoins de l’AP-HP ainsi qu’au processus d’industrialisation qu’appelle un déploiement d’une telle ampleur.
A partir d’avril 2010, le dossier sera déployé sur un hôpital pilote et deux hôpitaux évalueront la pertinence du processus de déploiement.
A partir du dernier trimestre 2010, débutera la généralisation qui s’étalera sur trois ans. Ce déploiement sera réalisé par groupe hospitalier dans le cadre d’une assistance renforcée des unités de soins associant, au sein d’une équipe mixte, expert métier et expert projet dédié.

Les avantages du Dossier Hospitalier Patient sont nombreux Améliorer la prescription des examens et des médicaments ainsi que la gestion des rendez-vous et des ressources soignantes, éviter également la perte de temps et la redondance d’examens, partager une information fiable et sécurisée avec les professionnels de ville et fluidifier le parcours du patient.

Le principe
la constitution d’un Dossier Hospitalier Patient unique AP-HP, permanent et partagé quel que soit le point d’entrée du malade et sa circulation ultérieure dans les hôpitaux de l’AP-HP. Fondé sur des nomenclatures internationales standardisées, ce dossier Patient répondra aux règles d’interopérabilité nécessaires à l’échange d’informations dans le cadre d’un dossier médical partagé. Le dossier sera aussi communiquant avec les professionnels de santé de ville et le patient, dans un cadre répondant aux impératifs de sécurité, de confidentialité et d’éthique exigibles.

Le Dossier Hospitalier Patient en chiffres
72 000 utilisateurs répartis sur 43 sites,
Un déploiement progressif entre 2009 et 2011
Un marché d’un montant de 95 M€.

Pour en savoir plus : le dossier de presse

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.