Le festival Premiers plans fait son cinéma au CHU d’Angers

Après avoir signé en novembre dernier une convention d'exception avec l'orchestre national des Pays de la Loire, le CHU d'Angers ouvre ses portes au Festival du cinéma "Premiers Plans" du 16 au 25 janviers 2009.

Après avoir signé en novembre dernier une convention d’exception avec l’orchestre national des Pays de la Loire, le CHU d’Angers ouvre ses portes au Festival du cinéma « Premiers Plans » du 16 au 25 janviers 2009.

Le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers reconduit l’invitation faite au Festival du cinéma « Premiers Plans » en 2008. Depuis leur chambre les patients bénéficieront d’une vue imprenable sur l’actualité culturelle de la ville et l’événement gagnera un nouveau public.

Huit films, sélectionnés dans la programmation de « Premiers Plans 2009 », seront ainsi diffusés gratuitement aux patients. A tout moment, ceux-ci pourront visionner dans leur chambre le, ou les films, de leur choix. Ils auront également accès aux actualités du Festival réalisées chaque jour par des étudiants de l’Université Catholique de l’Ouest (ISCEA).

Pour compléter cette programmation « hospitalière », réservée aux chambres d’adultes, le réalisateur de film d’animation Jean-François Laguionie présentera son travail et quelques uns de ces courts-métrages aux enfants de pédiatrie le 21 janvier.

Si le CHU et le Festival premiers Plans en sont à leur deuxième année collaboration, il n’en reste pas moins que cette opération revêt un caractère unique en France.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.