Le lavage des mains, un geste-réflexe promu à l’échelle mondiale

Sauvons des vies, lavons-nous les mains ! Le 5 mai 2009, les CHU s'associeront activement à la journée mondiale "Hygiène des mains", avec la contribution des cing centres de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CCLIN). Pour sa seconde édition, la campagne initiée par l'Organisation mondiale pour la santé aura pour thème "Mission mains propres, des mains désinfectées = des risques évités". En France, les CHU sensibiliseront les professionnels de santé et les usagers à l'utilisation des produits hydro-alcooliques*. Les risques de grippe aviaire ou encore la grippe mexicaine rappellent avec acuité l'importance de l'hygiène des mains dans la lutte contre les infections. Leur propreté conditionne la qualité et la sécurité des soins.

Sauvons des vies, lavons-nous les mains ! Le 5 mai 2009, les CHU s’associeront activement à la journée mondiale « Hygiène des mains », avec la contribution des cing centres de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CCLIN). Pour sa seconde édition, la campagne initiée par l’Organisation mondiale pour la santé aura pour thème « Mission mains propres, des mains désinfectées = des risques évités ». En France, les CHU sensibiliseront les professionnels de santé et les usagers à l’utilisation des produits hydro-alcooliques*. Les risques de grippe aviaire ou encore la grippe mexicaine rappellent avec acuité l’importance de l’hygiène des mains dans la lutte contre les infections. Leur propreté conditionne la qualité et la sécurité des soins.

Méthode la plus efficace pour lutter contre la transmission des agents infectieux, l’hygiène des mains doit être respectée en toutes circonstances. En milieu hospitalier, plus qu’ailleurs, cette pratique doit être appliquée avec vigilance par tous, personnels comme usagers.

La journée mondiale sera l’occasion de rappeler aux professionnels et au public les bonnes pratiques en la matière. Pour se désinfecter les mains, il est désormais recommandé d’utiliser des produits hydro alcooliques (PHA). Dans la plupart des situations, il remplace efficacement l’eau et le savon qu’il convient toujours, cependant, d’utiliser pour laver des mains visiblement souillées. L’utilisation massive des produits hydro alcooliques, plus pratiques, moins agressifs permet de lutter avec succès contre les infections nosocomiales.

A Angers, ces bonnes pratiques seront présentées aux usagers dans le hall du bâtiment Larrey le 5 mai prochain de 9 h à 17h. Ce jour là, aucun visiteur ni patient n’échappera au message « mains propres » diffusé dans l’établissement et arboré sur les blouses de chaque soignant. Cette campagne d’information sera également relayée auprès de l’institut de formation en soins infirmiers, de l’école de sages-femmes, de la faculté de médecine ou encore du réseau « Hygiène d’établissement de santé du Maine-et-Loire » : le réseau ANJELIN qui regroupe22 établissements de santé du Maine et Loire

A Amiens l’unité d’hygiène du CHU propose des ateliers pratiques au public. Des professionnels de l’hygiène préconiseront les bons gestes pour effectuer une friction des mains avec une solution hydro alcoolique. Ensuite, le passage des mains sous une lampe infra rouge révèlera l’efficacité de la friction. Le public aura ainsi la démonstration d’une désinfection rapide (30 secondes), disponible à tout moment (sans eau), et efficace sur la plupart des micro-organismes.

Les Hospices Civils de Lyon se mobilisent pour sensibiliser les personnels, les intervenants extérieurs, les patients et leur famille et organisent aussi des ateliers de formation sur la désinfection des mains: exercices pratiques et visuels pour les intervenants extérieurs (instituteurs, éducateurs, bibliothécaires, psychologues, clowns…) du Groupement Hospitalier Est (Hôpitaux Femme Mère Enfant, Pierre Wertheimer et Louis Pradel)
Ils proposent à l’entrée des selfs des quiz, exercices pratiques et visuels pour les personnels et des actions de sensibilisation dans les hôpitaux de gériatrie pour les patients, les visiteurs et les familles. Ils relaient également la campagne d’affichage de l’OMS dans les services.

Les infections nosocomiales peuvent être directement liées aux soins dispensés au patient ou simplement survenir lors de l’hospitalisation, indépendamment de tout acte médical. Les infections les plus fréquentes touchent l’appareil urinaire (30%), les voies respiratoires (15%) et le point d’intervention chirurgical (14%). Malgré un taux d’infections nosocomiales parmi les plus bas d’Europe, on déplore plus de 4000 décès par an France directement lié à ce phénomène.

*produits disponibles en Etablissement de Soins et en vente libre en pharmacie ou grandes surfaces sous forme liquide ou gel.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.