Le Lions International fait un don 270 000 francs au profit de

Fondée en 1917 aux Etats Unis, l'association Lions Club International est un grand mouvement, un don de soi au service de l'homme. Depuis 2 ans, les Lions-club participent à l'Aide à la recherche sur la Maladie de Crohn

· parce que la Maladie de Crohn rentre dans le cas de ces maladies, dites orphelines, dont on ne parle pas et dont le seul espoir actuel réside dans la recherche,

· parce qu’elle frappe principalement des sujets jeunes, adolescents, en les handicapant pour le reste de leur vie,

· parce que le nombre de cas recensés est en augmentation constante : on dénombre actuellement 80 000 personnes atteintes par cette maladie en France dont 8 000 pour les seuls départements du Nord-Pas de Calais.

Un don de 270 000 francs remis au profit de la recherche lilloise

Grâce aux différentes manifestations réalisées par les clubs du District (concerts, expositions, soirées théâtrales, karting, tournois de bridge), grâce à la généreuse participation d’artistes et de sponsors, ce sont 270 000 F qui ont été recueillis et qui seront intégralement reversés au C.H.U. de Lille où s’effectue une grande partie des travaux de recherche sous la responsabilité du Professeur CORTOT et de son équipe.

La recherche Lilloise sur la maladie de Crohn

Depuis 15 ans, le groupe de Gastro entérologie du CH et U de Lille travaille à mieux connaître la maladie, ses causes et ses traitements.

Cette recherche, coordonnée par les Pr. JF COLOMBEL et A CORTOT , membres de l’équipe du Pr Paris, est multidirectionnelle : physiopathologique, thérapeutique et épidémiologique.

Un Registre Régional du Nord-Ouest (EPIMAD) dirigé par les Pr A Cortot et JL Salomez (Chef du Service d’Epidémiologie du C H et U ) et animé par le Dr Gower-Rousseau a été mis en place depuis 1988 grâce à l’aide de l’Association François Aupetit, du CH et U ,et reconnu depuis 1992 par l’INSERM et l’Institut de Veille Sanitaire. Des familles atteintes de la Maladie de Crohn ont été identifiées et des prélèvements sanguins effectués par Mme I Rousseau (infirmière enquêtrice du registre).

En Mai, les chercheurs lillois ont ainsi contribué à l’identification du premier gène de la maladie de Crohn
La somme de 270 000 francs recueillie par le Lion’s club sera dédiée exclusivement à la recherche sur la maladie de Crohn afin de faire avancer la connaissance de la maladie pour améliorer la prise en charge des malades.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.