Nice crédité d’un « A » au Palmarès de l’Express sur les urgences

« Dans la catégorie plus de 40 000 passages aux urgences par an, la meilleure note (A) a été attribuée aux CHU de Brest, de Caen, de Lille, de Nice, à l'Assistance Publique Hôpitaux de Marseille et aux centres hospitaliers de Saint-Brieuc, Lorient (Morbihan), Compiègne (Oise), Pontoise et Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) » indique l’Express.

« Dans la catégorie plus de 40 000 passages aux urgences par an, la meilleure note (A) a été attribuée aux CHU de Brest, de Caen, de Lille, de Nice, à l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille et aux centres hospitaliers de Saint-Brieuc, Lorient (Morbihan), Compiègne (Oise), Pontoise et Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) » indique l’Express.
Pour élaborer son classement, l’Express a adressé un questionnaire à tous les établissements recevant des urgences entre le 14 mars et le 16 mars 2011. La note générale a été calculée à partir de six indicateurs : l’équipement du plateau  technique, le délai d’attente, l’attente avant orientation, l’attente avant avis médical, le nombre de médecins et d’infirmières disponibles entre 8h et 18h pour 1000 passages. L’indicateur relatif au plateau technique a pesé deux fois plus que les autres, la qualité de l’équipement d’un service pouvant faire la différence, explique le magazine.
Le palmarès est complété par une interview du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, Xavier Bertrand et par les témoignages de professionnels.

Activité des urgences

Le CHU de Nice comptabilise 70 000 passages adultes par an aux urgences adultes – quant aux urgences pédiatriques, elles enregistraient 17 000 entrées avant la création du groupement de coopération sanitaire CHU de Nice – Hôpital Lenval. 
Nice est le 6e CHU en France après Montpellier 93 000 (comprenant la pédiatrie) ; Rouen 89 000 ; Marseille 85 000 ; Lille 80 000  et Nantes 71 000.
Chaque année en France, les Services d’Accueil des Urgences (SAU) reçoivent plus de 15 millions de passages, dont environ 3 millions sont suivies d’une hospitalisation (chiffres de 2006).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.