Le musée des Beaux-Arts de Dijon s’expose au CHU

Monet, Boudin, Lapicque…les couloirs des services de chirurgie digestive et générale convient les patients à un voyage esthétique dans le temps et dans l’espace à travers une exposition de 17 paysages, reproductions d’ œuvres maîtresses exécutées par de célèbres artistes du XVIIème siècle au XXème siècle. Inauguré le 24 février «Le musée à l’hôpital» décrochera les cimaises le 17 septembre 2012. Une initiative rendue exemplaire par l’originalité de son cadre participatif.

Monet, Boudin, Lapicque…les couloirs des services de chirurgie digestive et générale convient les patients à un voyage esthétique dans le temps et dans l’espace à travers une exposition de 17 paysages, reproductions d’ œuvres maîtresses exécutées par de célèbres artistes du XVIIème siècle au XXème siècle. Inauguré le 24 février «Le musée à l’hôpital» décrochera les cimaises le 17 septembre 2012. Une initiative rendue exemplaire par l’originalité de son cadre participatif.
 
Grâce au partenariat noué depuis plus de trois ans entre le musée des beaux-arts de Dijon et le CHU, les patients bénéficient de sessions de découverte des collections du musée conduites par des plasticiens et médiateurs.
 
Si tu ne viens pas à l’art… Pour aller plus loin, alors que l’hôtel des ducs de Bourgogne est en chantier et permettre aux œuvres de rencontrer de nouveaux amateurs qui n’ont peut-être pas l’habitude de franchir les portes d’un musée, les responsables ont décidé d’installer leurs reproductions dans un lieu public privilégié.
 
Outre l’amélioration de l’accueil, cette installation encourage l’implication du personnel hospitalier dans une démarche d’ouverture sur les lieux emblématiques de leur ville et donne corps à la politique culturelle du CHU.
Les visiteurs se voient aussi remettre un document d’accompagnement  comprenant un commentaire pour chaque œuvre présentée et des ouvrages sur les œuvres et/ou artistes exposés sont mis à leur disposition.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.