Le nouvel hôpital de jour de pédopsychiatrie inauguré à Caen

Cette nouvelle structure, installée sur le site Clémenceau du CHU de Caen et composée de 6 lits, vient compléter l’offre de soins du service de pédopsychiatrie pour les adolescents.
Cette nouvelle structure, installée sur le site Clémenceau du CHU de Caen et composée de 6 lits, vient compléter l’offre de soins du service de pédopsychiatrie pour les adolescents.  
Six places d’hospitalisation de jour ont été créées, adossées à l’unité de crise et d’hospitalisation pour adolescents (UCHA) qui accueille des patients en hospitalisation complète. Ce projet présenté auprès de l’Agence Régionale de Santé a été validé et priorisé et a pu bénéficier d’un financement supplémentaire. 

Une vocation locale et régionale

A vocation régionale et intersectorielle, cette nouvelle structure vient compléter, au sein du service de pédopsychiatrie, un dispositif ambulatoire composé de consultations, d’une équipe de psychiatrie de liaison qui intervient en pédiatrie, aux urgences pédiatriques, en chirurgie et réanimation pédiatriques, ainsi qu’en oncohématologie pédiatrique et d’un service de soins à domicile. 
Les missions de cet hôpital de jour, conduites en relation avec les partenaires locaux et régionaux, sanitaires et médico-sociaux, sont multiples. Il permet de proposer une modalité de soins complémentaire à l’hospitalisation complète et répondant à des besoins spécifiques. Dans certaines situations, il favorise la réinsertion la plus précoce possible après une hospitalisation à temps plein. 

Une prise en charge pluridisciplinaire

Ce nouvel hôpital de jour permet également une prise en charge intensive et pluridisciplinaire, dans un cadre thérapeutique spécifique, le plus souvent collectif. De plus, il améliore les délais de prise en charge des adolescents en crise en proposant une alternative ou une suite à l’hospitalisation à temps complet. L’équipe pluridisciplinaire en charge des soins se compose à cet effet d’infirmiers, d’aides-soignants, d’un éducateur, d’un animateur, d’un psychomotricien, d’un psychologue, d’une secrétaire, d’un pédopsychiatre et d’un cadre de santé.
Ce nouveau service, mi en place depuis la mi-janvier, a été officiellement inauguré le 26 juin 2018, en présence de M. Kassel, directeur général du CHU de Caen Normandie, du Pr Xavier Troussard, président de la Commission médicale de l’établissement, de l’équipe de l’hôpital de jour et de Pascal Pimont, représentant de Joël Bruneau, président du Conseil de surveillance du CHU de Caen Normandie et Maire de Caen. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.