Le nouvel hôpital sur le site de Thionville marque la dynamique du CHR

Accès facilité pour tous, intégration des services de gériatrie et de pédiatrie... le nouvel hôpital de Thionville, ouvert le 23 octobre 2006, marque la volonté du CHR de créer un véritable pôle hospitalier dynamique et moderne sur le site de Bel Air.

Accès facilité pour tous, intégration des services de gériatrie et de pédiatrie… le nouvel hôpital de Thionville, ouvert le 23 octobre 2006, marque la volonté du CHR de créer un véritable pôle hospitalier dynamique et moderne sur le site de Bel Air.

Composée de 3 pétales et de 5 niveaux l’établissement semble ouvrir ses ailes sur la cité et s’intègre parfaitement aux aménagements extérieurs réalisés par la ville de Thionville. Dans chaque service, les unités sont réparties autour d’un coeur central commun, lieu de vie composé d’une infirmerie, d’une salle de repas et d’un salon de rencontres. L’office, les lieux de rangements, les salles de préparation sont accessibles uniquement aux professionnels de la santé. Ainsi, par son architecture et la mise en place de circuits, lieux publics et professionnels sont différenciés.

Au niveau 0 les activités pédiatriques (consultations, hôpital de jour, hospitalisation, unité saisonnière), jusqu’à présent, réparties au sein de 8 services hospitaliers distincts, sont désormais rassemblées. Cette nouvelle organisation permettra d’améliorer la prise en charge des jeunes patients, les conditions de travail du personnel et le confort hôtelier (fauteuils de couleurs, mobilier neuf …). Quant aux Urgences pédiatriques, elles ont pris place dans les locaux des Urgences Adultes, dans un espace approprié et spécifique.

Les niveaux 1, 2, 3 accueillent les services de gériatrie (soins de suite et de réadaptation, médecine gériatrique, hôpital de jour, plateau technique, unités de soins de longue durée) installés jusqu’alors dans le Pavillon Dim Saillet. Mobiliers nouveaux et adaptés, organisation nouvelle, meilleure adaptation aux besoins des patients, confort hôtelier sont les points forts de cette nouvelle organisation.

La prochaine étape sera la remontée progressive des activités de l’hôpital Beauregard sur ce site de Bel Air entièrement rénové en terme d’architecture, de normes de sécurité, et de confort hôtelier.

Débutée en 2004la construction s’est achevée en octobre 2007. Son financement s’inscrit dans le Plan Hôpital 2007. Le budget global est de 20 millions d’euros.

Contact au Groupement des Hôpitaux de Thionville
Corinne ROLDO
Chargée de Communication,
Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville
Tél : 03 82 55 80 09
Mobile : 06 61 75 04 42

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.