Le Pr Jean Bousquet, Top chercheur

La liste des 400 chercheurs en médecine les plus influents au monde vient d'être publiée par La Revue Européenne de la Recherche Clinique (European Journal of Clinical Investigation). Sur une cohorte comptant plus de 15 millions d’auteurs, les analystes américains ont comptabilisé le nombre d’articles scientifiques publiés par chacun d'eux et le nombre de fois où ils ont été cités durant les 15 dernières années. Le Pr Jean Bousquet (département de pneumologie, Hôpital Arnaud de Villeneuve) est l’un des 9 chercheurs français* à apparaître dans ce classement exclusif.

La liste des 400 chercheurs en médecine les plus influents au monde vient d’être publiée par La Revue Européenne de la Recherche Clinique (European Journal of Clinical Investigation). Sur une cohorte comptant plus de 15 millions d’auteurs, les analystes américains ont comptabilisé le nombre d’articles scientifiques publiés par chacun d’eux et le nombre de fois où ils ont été cités durant les 15 dernières années. Le Pr Jean Bousquet (département de pneumologie, Hôpital Arnaud de Villeneuve) est l’un des 9 chercheurs français* à apparaître dans ce classement exclusif.
Cette distinction internationale est vécue comme une "double reconnaissance, de la très grande implication du Pr Jean Bousquet dans la recherche médicale internationale et du rôle majeur du CHRU de Montpellier, 6ème établissement français pour sa production scientifique."
Un classement exclusif des chercheurs les plus influents
Pour mener à bien ce travail, une 1ère mondiale, la Revue Européenne de la Recherche Clinique (European Journal of Clinical Investigation) a croisé deux listes: celle des chercheurs ayant publié le plus d’articles, et celle des chercheurs dont les publications sont les plus reprises dans les publications scientifiques. Le résultat : une sélection de 400 chercheurs les plus influents au monde sur les quinze dernières années, toutes disciplines médicales confondues.
Le Pr Jean Bousquet, chercheur de rang international en allergologie, distingué pour sa production scientifique
Parmi ces 400 chercheurs, seuls 9 scientifiques français sont cités, dont un seul montpelliérain, le Pr Jean Bousquet (CHRU de Montpellier).  Pneumologue de formation, il est spécialisé dans les affections respiratoires et notamment les pathologies allergiques. Exerçant au sein du département de pneumologie du CHRU de Montpellier (Hôpital Arnaud de Villeneuve), il a consacré une large part de sa carrière à des travaux de recherche dans le domaine de l’allergologie, particulièrement sur les thématiques de l’asthme, des mécanismes de l’allergie et des guides de soins cliniques dans ces maladies. Il a aussi dirigé pendant 8 ans l’Alliance Contre les Maladies Respiratoires Chroniques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Ses travaux de recherche ont donné lieu à des publications reconnues internationalement, notamment dans la revue Allergy (European Journal of Allergy and Clinical Immunology).
Sur la période 1996-2011, il a signé 632 publications scientifiques. Ses travaux ont été cités plus de 25 000 fois dans d’autres publications. Ces éléments en font l’un des chercheurs les plus influents au monde de ces quinze dernières années.
Le projet « Contre les Maladies Chroniques et pour un Vieillissement Actif en Languedoc-Roussillon » (MACVIA-LR)
Le Pr Jean Bousquet consacre aujourd’hui une large part de son activité au projet MACVIA-LR (« contre les maladies chroniques et pour un vieillissement actif en Languedoc-Roussillon »). Porté par la Région Languedoc-Roussillon, ce projet mobilise plusieurs partenaires hospitaliers (CHRU de Montpellier, CHU de Nîmes) et l’Université Montpellier 1.
Les maladies chroniques (diabète, pathologies cardio-vasculaires, affections respiratoires, cancer, obésité, etc.) touchent plus de 9 millions de personnes en France et sont à l’origine de deux tiers des dépenses de santé. En intégrant l’ensemble des aspects de ces pathologies (médicaux, scientifiques, environnementaux, institutionnels ou industriels), le projet MACVIA-LR a pour objectif de réduire les hospitalisations des personnes de plus de 65 ans atteintes de maladies chroniques de 30% d’ici 2020. Les dimensions soin, enseignement, recherche et valorisation sont prises en considération. Grâce à ce projet structurant et innovant, la Région Languedoc-Roussillon vient d’être labellisée « site de référence » par la Commission Européenne, dans le cadre du Partenariat européen d’innovation pour le vieillissement actif.
La recherche au CHRU de Montpellier
Le CHRU de Montpellier fait partie des tout premiers centres hospitaliers universitaires français. Il compte plus de 2700 lits et places et emploie plus de 11 500 salariés. En 2012, il s’est classé, pour la première fois, au 6ème rang français dans le domaine de la recherche. Particulièrement en pointe dans certaines disciplines majeures (neurosciences, cancer, cardiologie, maladies métaboliques), il ambitionne un développement particulier dans les domaines des maladies chroniques et de la médecine régénérative. Il compte plus de 1 200 protocoles de recherche clinique en cours, 19 brevets en portefeuille et 8 projets européens en activité.
*Les 9 chercheurs français cités
Jean Bousquet, Université de Montpellier
Pierre Chambon, Université de Strasbourg, Développement
Pierre Delmas, Université Claude Bernard, Lyon1
Maxime Dougados, Université Paris 5
Alain Fischer, Inserm
Philippe Froguel,Imperial Collège de Londres
Jean-Claude Fruchart, Fondation « cœur et artères »
Thierry Poynard, Université Paris 6
Didier Raoult, Université de la Méditerranée
 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.