Le Pr Thierry Piche élu à la tête de la CME du CHU de Nice

Universitaire, gastroentérologue à l’Hôpital de L’Archet et niçois de souche, le Pr Thierry Piche fédère les élus de la CME du CHU de Nice autour d’un projet de modernisation de l’Hôpital public dans un contexte budgétaire difficile, après l’ouverture du nouvel Hôpital Pasteur 2. Cette modernisation passe par la communication qu’il inscrit au centre de son mandat et qu’il placera au service des échanges d’information médicale entre les établissements de santé du département. Entouré de deux Vice-Présidentes, les Dr Isabelle Bereder et Sylvia Benzaken, le Pr Piche déploiera les nouvelles technologies en santé au sein de l’Université Côte d’Azur récemment labellisée pour son dynamisme et ses projets innovants.
Universitaire, gastroentérologue à l’Hôpital de L’Archet et niçois de souche, le Pr Thierry Piche fédère les élus de la CME du CHU de Nice autour d’un projet de modernisation de l’Hôpital public dans un contexte budgétaire difficile, après l’ouverture du nouvel Hôpital Pasteur 2. Cette modernisation passe par la communication qu’il inscrit au centre de son mandat et qu’il placera au service des échanges d’information médicale entre les établissements de santé du département. Entouré de deux Vice-Présidentes, les Dr Isabelle Bereder et Sylvia Benzaken, le Pr Piche déploiera les nouvelles technologies en santé au sein de l’Université Côte d’Azur récemment labellisée pour son dynamisme et ses projets innovants.
En gastroentérologie, ses travaux ont fait progresser les connaissances sur les mécanismes à l’origine des douleurs digestives dans les maladies inflammatoires, les allergies et les cancers. Co-fondateur de l’Association des Patients Souffrant du Syndrome de l’Intestin Irritable (APSSII), premier motif de consultation en Gastroentérologie, le Pr Thierry Piche introduit les médecines alternatives comme l’ostéopathie et l’hypnose afin de proposer aux malades de nouvelles solutions pour soulager leurs maux.
*Cette sculpture a été acquise grâce au fonds de dotation Aveni qui a organisé une souscription populaire pour la financer, une inititative conduite dans le cadre du projet culturel du CHU de Nice.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.