Le quotidien du CHU vu par un grand quotidien

Ouest-France Angers délocalise sa rédaction dans les murs du CHU pendant une semaine. Les 8 journalistes de la rédaction vont installer leur bureau au CHU pour y rédiger l’édition angevine. Tout en assurant le suivi de l’actualité locale, ils vont explorer les services et les coulisses du CHU durant 5 jours, du 12 au 16 janvier 2015.
Ouest-France Angers délocalise sa rédaction dans les murs du CHU pendant une semaine. Les 8 journalistes de la rédaction vont installer leur bureau au CHU pour y rédiger l’édition angevine. Tout en assurant le suivi de l’actualité locale, ils vont explorer les services et les coulisses du CHU durant 5 jours, du 12 au 16 janvier 2015.   
Une semaine d’immersion pour rendre compte de l’activité des services, moments heureux en maternité, stress aux urgences, rencontres fortes entre soignants et soignés, témoignages des familles, incursions au cœur des territoires secrets des laboratoires, des cuisines… Le CHU, c’est un univers à décrypter, si familier dans le paysage urbain et si complexe par ses règles et ses spécialisations.
Une semaine où les journalistes iront à la rencontre des hospitaliers et où, pour une fois, les hospitaliers, les patients… – soit une partie du lectorat d’Ouest France – iront également à la rencontre des journalistes. En effet, ceux-ci tiendront  chaque jour leur conférence de rédaction en public en présence d’un invité hospitalier.
Les lecteurs suivront les explorateurs au jour le jour. Chaque matin leur quotidien ouvrira une nouvelle page sur la cité hospitalière angevine. Le samedi précédent l’immersion hospitalière, l’opération sera lancée par une interview de Roselyne Bachelot, ancien ministre de la santé et administrateur du CHU. En exclusivité aussi un reportage sur la nouvelle réanimation chirurgicale qui ouvrira ses portes au grand public le 17 janvier.
Le CHU voit dans cette résidence originale une occasion de valoriser le travail de ses équipes et leur engagement au quotidien auprès des patients et de leur famille. Quant à Ouest-France, cette semaine hospitalière va lui donner l’opportunité d’approfondir les sujets. Pour une fois, les journalistes prendront le temps – un événement en soi quant au sait les délais très courts réservés aux questions d’actualité !

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.